Encore une industrie essentielle et vitale du domaine de la santé qui est en train de disparaître pour se délocaliser en Chine ou ailleurs et dont on aura besoin à la prochaine crise sanitaire !


Près de Clermont-Ferrand, la seule usine d’Europe qui produisait des bonbonnes d’oxygène a fermé ses portes il y a deux ans, et ses ouvriers se battent pour éviter la destruction du site.



C’était l’un des fleurons de la métallurgie française. Une usine créée pendant la Guerre pour la fabrication d’obus, et qui s’était reconvertie dans la fabrication de bouteilles d’oxygène. La toute dernière usine de l’Union européenne à produire, notamment, les bouteilles d’oxygène portatives, en aluminium ultra léger, à destination des hôpitaux ou des pompiers.

Protéger les machines nuit et jour

Depuis plus d’un an, l’usine auvergnate est l’objet d’un bras de fer : d’un côté la direction, le groupe britannique Luxfer, qui a décidé de la fermer alors qu’elle était bénéficiaire, et de l’autre les salariés. Ils ont occupé le site nuit et jour pendant des mois pour protéger le site et leurs machines. Le confinement lié à l’épidémie de Covid-19 les a obligés à rentrer chez eux, mais la crise leur a redonné espoir.


France Télévisions
5 avril 2020