C’est pourtant simple ! Nul besoin de réaliser des études complexes et coûteuses, il suffit d’observer ce qu’il se passe ou ce qui s’est passé à l’étranger comme le Qatar en l’occurrence.Le traitement le plus répandu fut l’hydroxychloroquine et le Lopinavir. Il est également important de signaler que le dépistage a été sensiblement plus important au Qatar qu’en Europe.

Dans tous les cas, le Qatar s’en est beaucoup mieux sorti que de nombreux pays européens qui comptabilisent des dizaines de milliers de morts, un confinement économiquement catastrophique ainsi qu’un maintien de la pression et de la panique générale.