FRANCE-GOVERNMENT-CABINET-MEETING


L’ex-Premier ministre a certes parlé aux auteurs avant son retour au gouvernement. Mais les propos tenus dans l’ouvrage Les Gourous de la com’ dérapent d’Aurore Gorius et Michaël Moreau, à paraître le 8 mars chez Fayard, ne vont pas passer inaperçus. Ils ne devraient pas non plus apaiser ses relations avec ses frères ennemis.

Dans ce livre, Jean-Marc Ayrault a une petite formule pour chacun. Manuel Valls d’abord, qui lui a succédé à Matignon et qui est aujourd’hui son chef : « Il s’exprime apparemment beaucoup plus que moi mais que va-t-il en­ rester? », s’interroge-t-il.

Montebourg ? « Il n’est pas fiable »

Celui qui est devenu ministre des Affaires étrangères, dans le cadre du récent remaniement et suite au départ de Laurent Fabius pour le Conseil constitutionnel, a également un mot pour Emmanuel Macron. « Les journalistes n’appellent plus ça des ‘couacs’ mais, de fait, c’est la même chose », déclare Jean-Marc Ayrault, interrogé sur les provocations du ministre de l’Économie.

Concernant Arnaud Montebourg, son ancien ministre de l’Économie et du Redressement productif qui pourrait revenir sur la scène politique, il lance simplement : « Il n’est pas fiable. » Quant à Aquilino Morelle, remercié en avril 2014 pour ses liens supposés avec des laboratoires pharmaceutiques, Jean-Marc Ayrault dit de lui qu’il est « le mauvais génie ».