Cette histoire démontre la dangerosité des rumeurs mais elle démontre aussi à quel point les peuples africains ne font pas confiance à Big Pharma vu le nombre de scandales sanitaires meurtriers que l’Afrique comptabilise depuis des décennies. Une chose est certaine : le peuple ne veut pas du vaccin. Point.