Nous sommes dans le même cas de figure que plein de ministres de l’exécutif qui sont trop souvent dans des conflits d’intérêts qu’ils oublient comme par hasard de déclarer ! Comment faire confiance en ce genre d’énergumènes ?


Le haut-commissaire aux retraites a admis « une omission par oubli » sur sa déclaration d’intérêts et promis de démissionner de son mandat bénévole au sein de l’Ifpass en cas d’incompatibilité.

Alors que la journée de lundi va être chargée pour le haut-commissaire aux retraites – qui présentera aux partenaires sociaux les conclusions de la concertation sur la réforme des retraites –, il se retrouve au cœur d’une polémique. Comme le rapporte Le Parisien dans son édition du lundi 9 décembre, Jean-Paul Delevoye a oublié de signaler sur sa déclaration d’intérêts, rendue publique samedi par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qu’il est l’un des administrateurs de l’Institut de formation de la profession de l’assurance (Ifpass) depuis 2016.

De ce fait, il est considéré comme « étroitement lié avec le monde de l’assurance ». « Les liens [de cet institut] avec Jean-Paul Delevoye sont précieux, notamment parce que l’ensemble du secteur est intéressé par la réforme…


Photo d’illustration : Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire aux Retraites, le 20 novembre 2019 à l’Elysée à Paris.  Hans Lucas/Marie Magnin

Le Monde
9 décembre 2019