blatter-platini


Ces clowns essaient de nous vendre Platini comme une sainte immaculée alors qu’il a été le bras droit du parrain de cette mafia, Blatter, de longues années durant ! À l’instar de Sarközy/Bigmillion, Platini n’a rien vu, rien entendu, rien lu… Une chose est certaine, on vit en plein siècle de la Médiocrité et de la Vulgarité.


Sepp Blatter a réagi pour la première fois ce vendredi sur le paiement controversé de 1,8 M€ à Michel Platini effectué en 2011, à l’origine de la suspension de 90 jours infligée aux deux hommes au début du mois par la commission d’éthique de la Fifa. Interrogé sur la chaîne suisse RROTV, le président démissionnaire de la Fifa a évoqué « un gentleman’s agreement » tout en refusant de fournir plus de détails sur ce versement. « C’était un contrat que j’avais avec Platini, un gentleman’s agreement, et il a été mis en œuvre, je ne peux pas donner de détails », a indiqué le dirigeant mis en examen par la justice suisse. Interrogé sur la régularité de cet accord avec l’ex-capitaine de l’équipe de France, Blatter a affirmé que « cela a été fait dans les règles ».  Depuis le début de l’affaire se pose la question de savoir si ce versement – qui correspond à des travaux effectués par Platini pour le compte de la Fifa entre 1999 et 2002 – a fait l’objet d’un contrat écrit ou d’un accord tacite.
Au cours de ses deux auditions, devant la justice suisse et devant la chambre d’instruction de la commission d’éthique de la Fifa, Michel Platini – par ailleurs candidat à la présidence de la Fifa – a justifié ce paiement en retard par l’existence d’un accord oral avec celui dont il était alors le conseiller.
Outre les soupçons sur ce versement et les contreparties qu’il aurait pu engendrer, Sepp Blatter est au cœur d’une procédure pénale ouverte en septembre par la justice suisse concernant des soupçons de corruption lors de la vente des droits télévisés des Coupes du monde 2010 et 2014 à un prix très en-dessous du marché.
 Le Parisien.fr