Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
N.O.M

Mafia FIFA : Gianni Infantino, bras droit de Platini, élu à la tête de la FIFA ! 

Le Nouvel Ordre Mondial a besoin de gigantesques structures de l’amusement planétaire corrompues, c’est essentiel à l’hypnose des masses. Ainsi, pour remplacer le parrain de la mafia FIFA Sepp Blatter, on a pris le bras droit de Platini ; on prend les mêmes et on recommence ! Rappelons pour l’anecdote que la FIFA est une « association », mieux encore, « à but non lucratif », avec un chiffre d’affaire annuel de 4,5 milliards d’euros !!! On peut également ajouter qu’il n’y a que des Européens pour présider cette mafia, les autres ethnies du monde n’ont jamais accès au poste de commandement suprême.

Politique

Blatter et Platini accablés par la Chambre d’instruction 

Tout de même extraordinaire que même la FIFA condamne avec sévérité Platini et que les médias français continuent de nous le présenter comme une victime grâce à ses amis chroniqueurs que l’on trouve ici et là. On attend toujours et avec impatience la parole de la justice helvète et non les juridictions internes associatives de la FIFA qui n’ont en réalité aucun intérêt légal.

Politique

Corruption FIFA : une effigie géante de Sepp Blatter brûlée 

Le mannequin de Sepp Blatter, président de la FIFA, mesurant 11 mètres de haut, a été brûlé devant une foule de spectateurs qui assistaient aux festivités de la nuit de Bonfire. La tradition de brûler le mannequin d’une personnalité célèbre existe depuis vingt ans et marque l’échec d’une conspiration de catholiques dirigés par Guy Fawkes pour faire exploser le parlement, le 5 Novembre 1605.

Politique

Scandale à la Fifa : Platini et Blatter auraient « falsifié des comptes » 

A chaque jour son lot de surprises, et elles sont rarement bonnes en ce moment pour Michel Platini. Le Français, candidat à la présidence de la Fifa et suspendu par le conseil de l’éthique, a été visé par de nouvelles accusations mercredi. Un haut dirigeant de la Fifa assure, dans le Financial Times, que l’ancien footballeur se serait montré coupable de « falsification des comptes », dans le cadre de la fameuse transaction qui pose question, le versement de 2 millions de francs suisses (1,8 M d’euros) à Platini par Blatter. C’est Domenico Scala, président de la commission d’audit et de conformité et de la commission électorale de la Fifa, qui a levé le lièvre. ”Les deux parties étaient membres du Comité exécutif de la Fifa et approuvaient en connaissance de cause chaque année les bilans financiers qui étaient donc faux. (…) Cela pourrait être considéré comme une falsification des comptes de la Fifa”, affirme-t-il.