Source : Sophie Montel et Florian Philippot (DR, site internet de Sophie Montel)

Voici une information qui en dit long sur le nouveau parti Les Patriotes fondé par Florian Philippot. Ce parti, qui n’a pas un an d’existence a vu sa numéro deux, Sophie Montel, quitter le navire à cause de sa mauvaise gestion en matière de gouvernance lui rappelant celle de l’ex-Front National. Cela ne fait que confirmer nos analyses sur la division du Front National en deux courants idéologiques, « Les Patriotes » et « Rassemblement National », ainsi que l’incapacité de ces derniers à incarner une opposition crédible au mondialisme. Nous renvoyons les lecteurs à notre trilogie Félonie Nationale.



Membre historique du Front national, Sophie Montel avait quitté le parti de Marine Le Pen en septembre 2017 avec Florian Philippot, devenant la numéro deux de son nouveau parti politique.

Le vaudeville philippotiste entame son deuxième acte. Les trois coups théâtraux ont été frappés avec entrain par une très proche de Florian Philippot, Sophie Montel, jeudi 5 juillet. Après avoir quitté le Front national avec semonce et fracas en septembre 2017 après plus de trente ans de service, l’eurodéputée claque cette fois la porte des Patriotes, la formation lancée par l’ancien bras droit de Marine Le Pen, qu’elle avait suivi. Sophie Montel, proche de l’ancien numéro deux du Front national devenu Rassemblement national, fait sécession dans la scission.

Avec le « franc-parler » qui la caractérise, celle qui faisait office de numéro deux des Patriotes a annoncé son départ dans un communiqué assassin publié jeudi. « Après avoir quitté le Front national, dont l’aspect dysfonctionnel apparaît chaque jour un peu plus, je refuse de cautionner les mêmes dérives au sein de ma nouvelle formation », écrit-elle. A savoir : « La gouvernance des Patriotes qui fait que tout est décidé à trois ou quatre. Peut-être a-t-il calqué ça du Front, confie au Monde cette Jean-Marie Lepéniste historique, qui a passé plus de trente ans au FN. Florian fait fausse route, il part en torche et tout le monde le maintient dans sa bulle. Quel gâchis. »

[Lire la suite]


Source : lemonde.fr