HAMANI-YACINE


On est, ici, en présence du morphotype d’enfants dits zouhris (rouquins aux yeux bleus avec à la main la ligne de vie) systématiquement recherchés au Maroc pour être kidnappés et sacrifiés aux démons, dans le cadre d’un rituel devant permettre la découverte de trésors. Il semble que cette folie se retrouve également en Algérie, avec cette fois, infiniment plus de violence puisque c’est le père lui-même qui violente son propre fils !!! On croit cauchemarder mais c’est la réalité monstrueuse de ce monde qui, de surcroît, ne prend plus au sérieux la menace sataniste et les pratiques occultes de sorcellerie malgré les nombreuses victimes.

Reste à poser une question : qu’est-il arrivé à l’Algérie pour qu’elle sombre dans une telle violence, une telle folie, un tel chaos ? La réponse ne se trouve pas uniquement dans des considérations terrestres, cela va de soi. Quand d’aucuns se demandent où est Satan le lapidé et ce qu’il fait, la réponse n’est jamais loin. Prions pour ce petit, qu’il puisse se rétablir au plus vite et trouver la paix ainsi qu’un foyer… normal.


L’affaire de l’enfant Hamani Yacine âgé de 09 ans enlevé et retrouvé 36 heures plus tard, le 21 septembre 2016, par les services de sécurité à Tissemsilt est en train de prendre une tournure particulièrement sordide : quatre membres de la famille dont le père et l’oncle font partie des sept personnes placées sous mandat de dépôt.

La cellule de communication de la sûreté de la wilaya de Tissemsilt a indiqué que 8 personnes ont arrêtées dont 7 ont été placées en détention préventive et une huitième mis sous contrôle judiciaire.

Hamani Yacine avait été retrouvé dans une zone isolée de la commune de Sidi Abed dans un état lamentable ayant subi des blessures sur plusieurs parties de son corps qui lui ont causé une hémorragie. Il est toujours hospitalisé après avoir été opéré.

Les personnes arrêtées sont âgées entre 27 et 64 ans et sont poursuives d’association de malfaiteur et de tentative d’homicide avec préméditation, de kidnapping et de torture.

Le journal El Khabar indique que l’enfant qui vivait chez son grand-père à Tissemsilt alors que ses parents vivent dans le douar d’Ouled Abdallah (Sidi Abed) a été enlevé pour organiser des rituels visant à découvrir un trésor dans la région.

« La catastrophe découverte par les enquêtes est que les participants à cette action sont des parents, notamment le père et l’oncle. Ils ont agressé l’enfant à coups de couteaux sur le corps pour extraire une quantité de sang, une condition exigée par les charlatans, indiquent les connaisseurs, pour sortir la « cruche », indique El Khabar.

Une fois qu’ils ont obtenu ce qu’ils voulaient, ils ont jeté l’enfant dans un champ le laissant à l’article de la mort. Sa découverte rapidement par les services de sécurité en a fait un miraculé. L’affaire, indique le journal, a profondément choqué les citoyens à Tissemsilt.

Al Huffington Post [Algérie]