llustratiion : la Knesset, le parlement israélien à Jérusalem.

La nouvelle loi approuvée par la Knesset la semaine dernière est une loi qui va à l’encontre de toutes les valeurs européennes et occidentales et pourtant vous pouvez constater qu’il n’y a eu aucun commentaire sérieux pour condamner cette dérive raciste et colonialiste du gouvernement Nétanyahou. Vous pouvez constater également qu’il n’est pas question de frontières définies ni de constitution, ce qui est la preuve encore une fois que l’entité sioniste scélérate n’est pas une nation mais une secte messianique qui n’a pour seul but que de hâter l’arrivée de l’Antéchrist, son machiah.


Les membres de la Knesset ont approuvé la nuit de mercredi à jeudi une loi controversée et longuement débattue qui définit officiellement Israël comme l’État-nation juif, votant le projet de loi à ses deuxième et troisième lectures plénières par 62-55, avec deux abstentions.

La loi consacre pour la première fois Israël comme « la maison nationale du peuple juif ». La loi devient l’une des soi-disant lois fondamentales, qui, comme une constitution, guident le système juridique israélien et sont généralement plus difficiles à abroger que les lois ordinaires. lois.

Ce qui suit est une traduction complète de la version finale du projet de loi approuvée par la plénière de la Knesset :

Loi fondamentale : Israël en tant qu’État national du peuple juif

1 – Principes de base

A. La terre d’Israël est la patrie historique du peuple juif, dans laquelle l’État d’Israël a été établi.

B. L’État d’Israël est le foyer national du peuple juif, dans lequel il exerce son droit naturel, culturel, religieux et historique à l’autodétermination.

C. Le droit d’exercer l’autodétermination nationale dans l’État d’Israël est propre au peuple juif.

2 – Les symboles de l’état

A. Le nom de l’état est « Israël ».

B. Le drapeau d’état est blanc avec deux bandes bleues près des bords et une étoile de David bleue au centre.

C. L’emblème de l’État est une menorah à sept branches avec des feuilles d’olivier des deux côtés et le mot «Israël» en dessous.

D. L’hymne national est « Hatikva ».

E. Les détails concernant les symboles d’état seront déterminés par la loi.

3 – La capitale de l’État

Jérusalem, complète et unie, est la capitale d’Israël.

4 – Langue

A. La langue de l’État est l’hébreu.

B. La langue arabe a un statut spécial dans l’État; Réglementation de l’utilisation de l’arabe dans les institutions de l’État ou par eux sera établie dans la loi.

C. Cette clause ne porte pas atteinte au statut accordé à la langue arabe avant l’entrée en vigueur de cette loi.

5 – Rassemblement des exilés

L’État sera ouvert à l’immigration juive et au rassemblement des exilés

6 – Connexion au peuple juif

A. L’État s’efforcera d’assurer la sécurité des membres du peuple juif en difficulté ou en captivité en raison de leur judéité ou de leur citoyenneté.

B. L’État doit agir au sein de la diaspora pour renforcer les affinités entre l’État et les membres du peuple juif.

C. L’État doit agir pour préserver le patrimoine culturel, historique et religieux du peuple juif parmi les Juifs de la diaspora.

7 – Règlement juif

A. L’État considère le développement de la colonie juive comme une valeur nationale et agira pour encourager et promouvoir son établissement et sa consolidation.

8 – Calendrier officiel

Le calendrier hébreu est le calendrier officiel de l’état et à côté de lui le calendrier grégorien sera utilisé comme calendrier officiel. L’utilisation du calendrier hébreu et du calendrier grégorien sera déterminée par la loi.

9 – Jour de l’Indépendance et des journées commémoratives

A. Le Jour de l’Indépendance est la fête nationale officielle de l’état.

B. Le Jour du Souvenir pour les guerres d’Israël et le Jour du Souvenir de l’Holocauste et de l’Héroïsme sont les jours de commémoration officiels de l’État.

10 – Jours de repos et de sabbat

Le sabbat et les fêtes d’Israël sont les jours de repos établis dans l’État; Les non-juifs ont le droit de garder des jours de repos pendant leurs sabbats et leurs fêtes; Les détails de cette question seront déterminés par la loi.

11 – Immuabilité

Cette Loi fondamentale ne doit pas être modifiée, à moins qu’une autre loi fondamentale ne soit adoptée par une majorité des membres de la Knesset.

[…]


Times of Israël