Il fait son mariole le Zemmour, il fanfaronne, il se trémousse, il se pavane pour se faire valoir, tant il est conscient, jusqu’au tréfonds de son être, de sa petitesse ; il est alors tout content de répondre à longueur d’ITW à Omar Sy qui, pourtant, ne veut même pas lui parler, alors que de notre côté, nous lui proposons de répondre à nos questions, de faire une chronique en réponse à notre lettre ouverte annexée au livre La faillite du monde moderne publié fin 2012 et qui en est à sa troisième édition.

Dans cette interview réalisée sur Europe 1, Éric Zemmour fait preuve d’une chutzpah phénoménale. D’entrée et comme toujours, il se fait passer pour une victime, victime de la censure, une censure qui lui permet, rappelons-le quand même, d’empocher  plusieurs salaires puisqu’il est chroniqueur dans nombre d’émissions aussi bien télé que radio, ainsi que dans la presse écrite. Il semble évident que la censure ne fonctionne pas très bien lorsqu’il s’agit de sa petite personne. Ensuite, il joue sur les mots en disant qu’il n’est pas un « criminel » alors qu’il sait pertinemment que l’émotion a empêché Omar Sy de trouver les mots corrects ; il aurait pu en effet le traiter de voyou et de raciste, ce qui eut été plus juste et plus conforme aux décisions judiciaires (cf. ci-dessous). Quoique le crime ne désigne pas forcément un homicide. Une faute grave, un délit comme celui d’attiser la haine raciale, constitue bel et bien un crime contre la morale et la civilisation.

Il pousse le culot et la chutzpah jusqu’à reprocher à Omar Sy d’avoir fréquenté le violeur multirécidiviste Harvey Weinstein en oubliant d’expliquer et de rappeler aux auditeurs que lui-même a passé toute sa vie avec des délinquants sexuels comme par exemple DSK dont il connaissait parfaitement les sordides penchants libidineux, sans les avoir jamais dénoncés.

On peut ajouter à cette affaire le grand hypocrite Éric Naulleau qui est toujours là pour défendre Zemmour alors que ce dernier a été condamné plusieurs fois pour provocation à la haine envers les musulmans. Il en est devenu la caution morale de ce sayan dégénéré, juif pratiquant athée…

Pour finir, il est triste et déchirant de constater qu’il n’y a qu’en France où de pareils pitres et escrocs peuvent se faire passer pour de grands intellectuels. Faut-il que le peuple soit totalement dégénéré pour qu’une telle escroquerie puisse fonctionner à ce point ! La preuve même qu’un lobby islamophobe existe en France réside dans le fait que Monsieur Éric Zemmour puisse continuer à faire de la télé, de la radio et de la presse-papier, malgré trois condamnations judiciaires pour incitation à la haine raciale ! N’importe quelle autre personnalité qui aurait eu la malencontreuse idée d’agir de cette façon envers les juifs ou les homosexuels aurait été envoyée au bagne et n’aurait, dans tous les cas, jamais mis les pieds de toute sa vie sur un plateau télé.


Les différentes condamnations de M. Éric Zemmour par la justice :

1- Le , la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a condamné Zemmour pour provocation à la discrimination raciale.

2- Il est condamné le 17 décembre 2015 à 3 000 euros d’amende pour provocation à la haine envers les musulmans, pour des propos au journal italien Corriere della Sera le 30 octobre 2014. La condamnation a été confirmée par la cour d’appel de Paris le 17 novembre 2016.

3- Le 22 juin 2017, en première instance, il est condamné pour « provocation à la haine » à 5000 euros d’amendes ainsi qu’à 1 euro symbolique à l’association CAPJPO EuroPalestine et 2000 euros de frais de justice, le tribunal estimant que ses propos présentaient « une gravité incontestable ». Source : Wikipedia.


lettre-ouverte-éric-zemmour-llp-257
Cliquer sur l’image pour lire le texte.