Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Un ancien patron du MI6 affirme que le coronavirus est probablement conçu dans le laboratoire de Wuhan
À la une

Un ancien patron du MI6 affirme que le coronavirus est probablement conçu dans le laboratoire de Wuhan 

Le site de France info a publié, hier, un article mensonger et diffamatoire classant notre site Lelibrepenseur.org comme un diffuseur de fake niouzes, pour s’être appuyé sur un article relayant les affirmations du prix Nobel de médecine Luc Montagnier à propos de l’origine du virus ! Ce même article de France Info a également repris des propos de l’article diffamatoire du Point dont le refus d’insertion du droit de réponse sera jugé ce 10 juin devant la Cour d’appel de Paris ! Il mériterait clairement un dépôt de plainte pour diffamation.
Mais là n’est pas le sujet de cet article puisqu’il est question d’une déclaration extrêmement grave de l’ex-patron des services de renseignements britanniques, le MI6, Monsieur Richard Dearlove ! Ce dernier, affirme selon The Telegraph, que le virus a été manipulé dans un laboratoire chinois, ce qu’avait affirmé avant lui le Pr Luc Montagnier !
Monsieur Richard Dearlove serait-il complotiste, lui aussi ? Nous vous invitons à poser la question au site de France Info en lui précisant ces quelques détails et en exigeant de leur cellule de check news quelques explications.

Un ancien chef de l’agence de renseignement britannique MI6 a déclaré  au podcast Planet Normal de The Telegraph qu’il pensait que l’  épidémie de COVID-19  avait été conçue dans un laboratoire et s’était propagée accidentellement.

« Je pense que cela a commencé comme un accident », a déclaré Sir Richard Dearlove au Telegraph, citant un article évalué par les pairs du professeur Angus Dalgleish du St George’s Hospital de l’Université de Londres et du virologue norvégien Birger Sorensen.

Les auteurs ont déclaré que le virus avait été manipulé pour se lier aux humains : « Nous sommes conscients que ces résultats pourraient avoir une signification politique et soulever des questions troublantes. »

Dearlove a ajouté : « [A] s ce débat sur le virus se développe, je pense que tout ce matériel va être imprimé et va embarrasser un certain nombre de personnes, je pense. Imaginons que les Chinois aient peut-être trop à dire sur leurs journaux, dans ce qui apparaît et ce qui ne le fait pas.  »

Il a ajouté : « Écoutez, les Chinois nous comprennent très bien. Ils nous ont étudiés au cours de la dernière décennie ou plus, notamment en fréquentant nos universités. Nous comprenons très mal les Chinois. C’est une relation déséquilibrée à cet égard. »

Fox News a rapporté en avril une conviction croissante dans le fait que l’  épidémie de COVID-19  proviendrait probablement d’un laboratoire de Wuhan, mais pas comme une arme biologique mais dans le cadre de la tentative de la Chine de démontrer que ses efforts pour identifier et combattre les virus sont égaux ou supérieurs aux capacités des États-Unis.

Plusieurs sources qui ont été informées des détails des premières actions du gouvernement chinois et qui ont vu des documents pertinents ont déclaré à Fox News.

Il s’agit peut-être de la « dissimulation gouvernementale la plus coûteuse de tous les temps », a déclaré l’une des sources.

Les sources croient que la transmission initiale du virus – une souche naturelle qui était étudiée là-bas – était de la chauve-souris à l’homme et que le « patient zéro » travaillait au laboratoire, puis est entré dans la population de Wuhan.

La « conviction croissante » est venue de documents et de preuves classifiés et open source, ont indiqué les sources. Fox News a demandé à voir les preuves directement. Des sources ont souligné – comme c’est souvent le cas avec l’intelligence – qu’elle n’est pas définitive et ne doit pas être caractérisée comme telle. Certains membres de l’administration et des services de renseignement et épidémiologiques sont plus sceptiques et l’enquête se poursuit.

Toutes les sources s’accordent sur la vaste couverture de données et d’informations sur COVID-19 orchestrée par le gouvernement chinois.

Il y a plus de 6,5 millions de cas de coronavirus et près de 400 000 décès attribués dans le monde.


Photo d’illustration : Sir Richard Dearlove, ancien chef du British Secret Intelligence Service (MI6). (REUTERS / Lucy Nicholson)


Titre original de l’article en anglais : Ex-MI6 boss says coronavirus likely engineered in Wuhan lab

2 commentaires

  1. Avatar
    agagax13

    Vous avez raison ces sites moralisateurs se ridiculisent de jour en jour, comme au moyen-age le « métier » d’amuseur public ou artistes était mal vu parceque considéré comme non vital, qui n’apporte rien au gens sur le plan des besoins essentiels, on peut dire qu’aujourd’hui journaliste est un métier devenu « stérile » à cause de l’attitude de beaucoups d’entre eux. Etre payé à rien faire d’utile, un peu comme beaucoup de politiques.

  2. Avatar
    Aldebaran

    Bonjour,
    je pense qu’il ne faut confondre ce qu’avait dit M. Montagner et ce qu’il en est. Ce personnage avait accusé les chinois d’avoir créé le sars-cov2 en mélangeant de la souche coronavirus avec des extraits de VIH (virus causant le SIDA) qui, je le rappelle, n’a jamais été trouvé et donc n’existe pas pour pouvoir en extraire une partie. M. Montagner est, dans ce cas, un menteur, faute de preuve de l’existence du VIH (depuis plus de 40 ans que personne ne l’a trouvé).
    Le fait que des personnes disent, avec affirmation ou pas, que c’est venu d’un labo chinois (on taira français), à wuhan, n’est pas nouveau.
    Les états-unis et d’autres avaient accusé rapidement les chinois, même si cela pouvait être que politique. Très tôt, des têtes se sont tournées vers ce pays. Il y avait même comme un sentiment de racisme.
    Quand on compte tous les virus fabriqués par les occidentaux et qui ont même été employé sur des populations africaine en particulier. On s’étonne ou si peu de la manipulation et la propagande.
    Il y a quand même une marge entre fabriquer un virus et qu’il s’échappe, sans volonté de faire du mal, et celui des ONG occidentales qui ont carrément inoculées leur poison à des enfants, femmes et hommes parcequ’ils étaient noir et sous prétexte de solidarité sous couverts de l’OMS voire l’ONU?
    Ne voulait-on pas, dernièrement, tester des vaccins et produit sur les africains pour les « aider » contre le tsunami pandémique du COVID-19, parce qu’ils n’auraient pas les moyens de dépistage, de masque et de gel? Où en est-on avec ces deux individus?
    Cordialement,
    Ben

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :