marine-le-pen_daech


Elle est pas belle la nouvelle formule du FN avec cette nouvelle recrue de chez Lafarge. Il est de surcroît directeur de sûreté du groupe Lafarge ce qui le rend responsable ou du moins impliqué dans l’affaire de la coopération avec Daech pour continuer à faire tourner l’usine sur place. Le FN est un parti du système comme les autres, avec des francs-maçons nombreux, des agents de la CIA, des transfuges LGBT, des banksters et autres ultra libéraux…


L’un des dirigeants du groupe Lafarge qui a supervisé le marchandage financier avec l’État islamique, permettant au géant du ciment de poursuivre son activité en Syrie en 2013 et 2014, est un fervent soutien de Marine Le Pen, dont il a défendu les couleurs lors des dernières municipales à Paris.

C’est une information dont Marine Le Pen, qui a promis de lutter impitoyablement contre le terrorisme islamiste si elle était élue dimanche prochain à la tête de l’État, se serait sans doute passée dans l’entre-deux tours de l’élection présidentielle. L’un des dirigeants du groupe Lafarge qui a supervisé des négociations secrètes avec l’État islamique, afin que le géant mondial du ciment poursuive son business en pleine guerre syrienne, est un fervent soutien de la cheffe de file du Front national (FN). Il fut notamment l’un de ses candidats lors des dernières élections municipales à Paris. […]


Fabrice Arfi, Michel Deléan et Julien Antoine – Mediapart


jean-claude-veillard-lhomme-chez-lafarge-chargc3a9-de-financer-indirectement-daech-c3a9tait-candidat-fn-aux-municipales