Voici encore une fois la preuve que le satanisme est une hérésie si tant est qu’il faille le prouver encore aujourd’hui. C’est la preuve même que ce n’est pas une spiritualité puisqu’il est question de droits d’auteur pour la représentation vidéo de leur baphomet (sic) ! Il ne serait venu à l’esprit d’aucun représentant d’aucune autre religion de faire une telle bourde, bien au contraire. Nous vivons malheureusement dans une société tellement décadente que tout y est permis.


Le co-fondateur d’une organisation satanique a expliqué vouloir porter plainte contre la série Netflix « Les nouvelles aventures de Sabrina ». Il accuse ses producteurs d’avoir copié une statue.

Une plainte a finalement bien été déposée, rapporte EnGadget. Elle vise Netflix et les studios de production Warner Bros. Le Temple satanique leur demande le versement de 150 millions de dollars (soit environ 130 millions d’euros) pour violation de droits d’auteur, contrefaçon et atteinte à la réputation d’une marque. La plainte précise que la statue réalisée par le Temple en 2013-2014 est une œuvre protégée par un droit d’auteur.

Retrouvez ci-dessous l’article original, publié le 2 novembre :

Les nouvelles aventures de Sabrina, une série diffusée depuis le 26 octobre sur Netflix en France, n’a pas fait que des heureux. L’adaptation de la série comics Sabrina, l’apprentie sorcière et son spin-off d’horreur risque même de coûter à la plateforme de streaming une action en justice.

C’est Lucien Greaves, le co-fondateur du Satanic Temple (temple satanique en français), qui a annoncé cela sur Twitter le 29 octobre. « Oui, nous entamons une action en justice à propos de #TheChillingAdventuresofSabrina », a-t-il écrit.

Lucien Greaves@LucienGreaves

Yes, we are taking legal action regarding appropriating our copyrighted monument design to promote their asinine Satanic Panic fiction.


En cause : une statue, représentée dans la série dans le hall d’entrée d’une école où va Sabrina. Supposée représenter le « dark lord » (seigneur des ténèbres), elle ressemble à deux gouttes d’eau à une sculpture du Baphomet. Mi-homme mi-chèvre, celui-ci est une illustration du diable… financée et créée par The Satanic Temple, et à priori bien protégée par des droits d’auteurs.

Voir l'image sur Twitter