La goutte qui a fait déborder le vase fut la précipitation de Véran à interdire l’utilisation de l’hydroxychloroquine en moins de 24 heures, dès la lecture d’un article frauduleux du Lancet sans aucun temps de réflexion, ni prudence ! Cet énième scandale qui s’ajoute aux autres, déjà catastrophiques, aggrave la position du gouvernement et démontre à quel point il est mauvais par son amateurisme et surtout soumis à Big Pharma car les décisions prises vont systématiquement dans le sens des intérêts du lobby pharmacochimique !


Le raté de Véran sur le Rapport  Lancet. 

Et si le Ministre de la Santé, Olivier Veran était celui par lequel le remaniement arrivait. C’est ce que la colère du président de la République pourrait laisser supposer après une réaction (trop) rapide de Monsieur Véran sur le sujet très controversé de la chloroquine… rajoutant inutilement de l’huile sur le feu de la gestion délicate de la crise sanitaire en cours.

Le dernier raout de Véran serait-il dû à une overdose de chloroquine ? 

Tout sera allé très vite, et le Ministre de la Santé, Olivier Véran, n’a pas voulu prendre le temps de la réflexion. Vendredi 22 mai, la revue médicale britannique The Lancet publiait une étude accablante sur la chloroquine. Le médicament, rendu célèbre par les travaux du professeur Didier Raoult, de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille, serait, selon cette publication, inefficace pour le traitement des patients atteints par le Covid-19. Le même jour, tard dans la nuit nous interviewions les auteurs de cette étude et émettionsdes réserves, légitimes.

Dès le lendemain, un samedi, le Ministre de la Santé saisissait le Haut conseil de la santé publique (HCSP) en demandant que ce dernier examine les règles de prescription de cette chloroquine et informait cela sur Twitter. Le 27 mai, Olivier Véran annonce officiellement l’interdiction de la chloroquine pour le traitement du Covid-19, juste avant une interview du Professeur Raoult sur LCI qui dénonçait cette étude comme « bidon ». Le reste de la semaine pourtant chargée avec les annonces du Premier Ministre Édouard Philippe sur les nouvelles dispositions du confinement, fut submergé d’articles en tous genres dénonçant cette étude comme fallacieuse.

Avec cette crise sans précèdent, la cote de popularité du président a été karchérisée pour descendre à des niveaux jamais atteints. La survie politique de Macron passera comme il l’a martelé  par des mesures fortes pour muscler le système de santé des Français et relancer avec succès l’économie.  Ce sera la santé des Français et celle de l’Économie.

C’est pourquoi, sauver la seconde partie de son quinquennat ne sera pas une partie de plaisir. Cela passera sans aucun doute par une tentative, de restaurer la confiance entre la France d’en bas et celle d’en haut.

[…]


Photo d’illustration : Emmanuel Macron le 9 avril dernier en visite auprès du Pr Raoult à Marseille ! – Anne-Christine POUJOULAT / AFP

France Soir

29 mai 2020