Nous allons vous démontrer encore une fois que les médias et les politiciens passent leur temps à mentir en utilisant les instituts de sondage. Alors qu’ils vous expliquent qu’Emmanuel Macron est en train de remonter dans l’opinion publique malgré une crise historique de révolte des Gilets jaunes, dans le monde réel, afin de réaliser sa visite tranquillement à Angers, Emmanuel Macron et son équipe sont obligés de bloquer toute la ville. Les commerçants ne sont pas contents mais ce n’est pas grave, ils n’ont qu’à faire avec. Par contre, si les Gilets jaunes se rendent coupables d’une baisse de l’activité commerciale, c’est la fin du monde !


La visite du président de la République et les mesures de sécurité drastiques qui l’ont accompagnée ce jeudi 28 mars à Angers ont rendu déserts des secteurs du centre-ville d’Angers au grand dam des commerçants.

Il était en effet extrêmement difficile d’accéder à certains quartiers du centre que l’on soit piéton ou automobiliste ce jeudi.

Philippe Rubion @PhilippeRubion

ville morte. Des commerçants estiment leur chiffre d’affaires du jour: « Ce sera proche de zéro ». « Il aurait dû venir un samedi puisqu’on bosse déjà pas le samedi à cause des  ». @courrierouest 



Philippe Rubion @PhilippeRubion

Rue Saint-Julien, inutile d’espérer passer vers la rue Saint-Martin qui remonte sur la préfecture. @courrierouest 



 

Photo d’illustration : Angers. Visite de Macron : une ville morte, les commerçants râlent

Le Courrier de l’Ouest