YSL-pierre-bergéCette vidéo très intéressante rapporte l’entrevue intégrale accordée par Fabrice Thomas, auteur de Saint Laurent et moi : une histoire intime, à Denis Lévesque, dans laquelle cet ex-amant d’Yves Saint Laurent et de Pierre Bergé décrit des rapports complexes, sado-masochistes et bien au-delà, faisant dire au journaliste qu’ils « vivaient dans un monde parallèle ». Parlant de Pierre Bergé, Fabrice Thomas, témoin privilégié de tout ce qui se passait à Marrakech dans la mythique villa Majorelle, dira : « D’autres révélations vont être faites dans le futur, ça c’est sûr parce que quand on parle de Dominique Strauss Kahn ou de Weinstein, croyez-moi ce sont des enfants de chœur à côté de lui…» Nous reviendrons probablement sur ce livre dès que nous en aurons achevé la lecture.


Dans un récit troublant et fascinant, Fabrice Thomas révèle son inédite histoire d’amour avec le créateur de mode Yves Saint Laurent.

« C’était deux icônes, deux hommes d’exception, mais deux hommes malades sexuellement », relève Fabrice Thomas, l’auteur de « Saint Laurent et moi : une histoire intime », en entrevue à Denis Lévesque.

La relation sentimentale et professionnelle entre le créateur de mode Yves Saint Laurent et Pierre Bergé était complexe. M. Saint Laurent représentait la marque, le côté créatif tandis que Pierre Bergé c’était l’homme d’affaires.

À 29 ans, M. Thomas fait la rencontre du créateur. Employé de la société, il est amant de Pierre Bergé, ex-conjoint d’Yves Saint Laurent.

« J’ai été son objet sexuel. » M. Thomas raconte qu’il a participé à nombreuses orgies avec Yves Saint Laurent et Pierre Bergé. « Avec Bergé j’étais le flagellé et avec Saint Laurent, j’étais le flagellant », confie-t-il.

Lorsque Fabrice Thomas veut obtenir le poste de chauffeur, Pierre Bergé lui fait comprendre qu’il « y aurait des fonctions connexes ».

« La clé de sésame, c’était de passer par sa chambre de son hôtel. Ce n’est pas un secret. J’avais besoin de sécurité, de stabilité, de rejoindre un groupe et c’était le prix à payer », raconte-t-il à Denis Lévesque.

C’est le côté discret de Fabrice Thomas que Yves Saint Laurent a remarqué dès le départ.

« Il m’a désigné pour l’amener dans ses virées nocturnes. Il aimait braver l’autorité de Bergé », se souvient M. Thomas.


TVA  Nouvelles [Canada]