Zoukh, l’actuel wali [préfet] d’Alger, impliqué dans un nombre incalculable de scandales de corruption dans le secteur de l’immobilier, a été chassé par la population de la Casbah lors de sa visite sur le lieu du sinistre qui a vu l’écroulement de 2 bâtisses ayant entraîné malheureusement, plusieurs pertes humaines. Il a été obligé de prendre ses jambes à son cou avant d’être rattrapé par un nombre important de citoyens mécontents qui lui ont rappelé à quel point il est indésirable, car corrompu, à l’instar des autres membres du régime mafieux de Bouteflika. La scène, d’une grande humiliation, s’ajoute à celle de Ouyahia et ses yaourts ou bien celle de l’ex-ministre Soltani à Paris… La situation est de plus en plus tendue et la volonté du système corrompu de vouloir s’accrocher coûte que coûte au pouvoir est en train d’exaspérer la population au plus haut point.