Accusations de viols : Tariq Ramadan placé en garde à vue à Paris

Partager

tariq-ramadan-GAV-paris


Tariq Ramadan, enfin placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête préliminaire sur les accusations de viols proférées contre lui en France et ayant fait l’objet de deux plaintes. Il reste néanmoins curieux que cette garde à vue intervienne quasiment au début du mois de février 2018 alors que les plaintes datent de fin octobre 2017 ! N’importe quel autre justiciable aurait déjà été entendu, voire enfermé  depuis longtemps.

Ses partisans vont encore une fois crier au complot, pourquoi pas ! C’est une stratégie de défense sauf qu’elle ne tient pas une seconde. Quant à nous, nous laisserons la justice faire son travail même si celle est excessivement lente de nos jours à cause d’un manque de moyens évident.



Tariq Ramadan, accusé de viols, a été placé en garde à vue à Paris ce mercredi, selon une source judiciaire.

Tariq Ramadan s’est rendu mercredi matin à la convocation des policiers « dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte à Paris des chefs de viols et violences volontaires », a précisé cette source.

Deux femmes accusent depuis octobre le théologien de les avoir violées en 2009 et en 20112.

Deux femmes l’accusent de les avoir violées

Henda Ayari est la première a avoir déposé plainte contre l’islamologue suisse, en octobre dernier. Elle affirme qu’en 2012, elle a été victime de viol et d’agressions sexuelles dans une chambre d’hôtel parisienne, en marge d’une conférence donnée par Ramadan. Des faits qu’elle avait déjà relatés dans un livre, confirmant simplement en octobre dernier que son agresseur présumé était Tariq Ramadan.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)