5423499_56caf12e-b3bf-11e5-bf87-00151780182c-1_545x460_autocrop


Franchement comment ne pas mépriser ce genre de comportement puéril, insultant, dégradant qui consiste à tout ramener au sexe. C’est vraiment une maladie de la modernité occidentale qui ne peut plus rien produire sans pornographiser absolument tout : humour, art, littérature, publicité, politique… Le fait que la boulangerie soit au cœur du Marais indiquerait que ce soit une idée des homosexuels qui ont l’habitude de ce genre de plaisanterie de très très mauvais goût (chocolats, gâteaux…) ! Pauvres de vous…


Dans la vitrine de la boulangerie Legay Choc au cœur du Marais, la galette des rois revêt des formes on ne peut plus suggestives ! Né de l’imagination de Richard Legay, gérant de l’établissement depuis 2001, ce gâteau de l’Épiphanie — certes iconoclaste mais fourré à la frangipane comme il se doit — est confectionné par le pâtissier Antoine Guilleux. Vendue 16,95 €, la « galette magique » pour quatre personnes (20,95 € pour six) contient une fève en céramique aux formes généreuses ! Quant à savoir qui achète cette drôle de pâtisserie, Richard Legay n’en fait pas mystère : « C’est Monsieur Tout le monde. Une grand-mère est même venue en chercher une pour faire une surprise à ses copines ! »

Boulangerie Legay Choc 45, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie et 33, rue Rambuteau (IVe).