kemi-seba-franc-CFA-696x448


Mauvaise nouvelle, on apprend qu’au Sénégal, le procureur de la république a décidé de faire appel de la décision de relaxe rendue en première instance en faveur de Kemi Seba. Très mauvaise idée de sa part car ça ne fera que galvaniser les gens et leur conférer plus de détermination. La lutte continue de plus belle…


Kémi Séba n’est pas encore tiré d’affaires. Relaxé tout dernièrement sur décision du tribunal des flagrants délits de Dakar, l’activiste panafricain est rattrapé par l’appel de Serigne Bassirou Guèye, le procureur de la République.

Mis aux arrêts pour avoir publiquement brûlé un billet de 5.000 Fcfa, Kémi Séba a des démêlés avec Dame justice. Si devant la barre il a assumé son acte et peint ceci comme un fait symbolique, l’activiste a pu bénéficier de la relaxe. Une bataille alors grandement gagnée.

Toutefois, « L’Observateur » nous renseigne qu’il devra repasser devant la barre vue que la conséquence de l’interjection de cet appel est que les poursuites lancées contre l’activiste franco-béninois vont être relancées.