Il était temps, il était vraiment temps que la justice s’en mêle vu la gravité des écrits du pédocriminel Gabriel Matzneff. Il sera également indispensable que tous ceux qui l’ont aidé à publier ses écrits faisant l’apologie de la pédocriminalité soient également jugés pour complicité : maisons d’éditions, employeurs, écrivains et journalistes amis qui publiaient des articles laudateurs… Ce sont d’ailleurs ces mêmes complices d’hier qui ne vont pas se gêner pour l’accabler sans aucune pitié aujourd’hui et demain !


La justice s’empare de l’affaire Matzneff. Le parquet de Paris a annoncé, vendredi 3 janvier, l’ouverture d’une enquête pour « viols commis sur la personne d’un mineur de 15 ans au préjudice, notamment, de Vanessa Springora ». Dans un communiqué, le parquet explique avoir pris cette décision « après avoir analysé l’ouvrage Le Consentement », paru le 2 janvier.

« Au-delà des faits décrits par Vanessa Springora dans son livre, les investigations s’attacheront à identifier toutes autres victimes éventuelles ayant pu subir des infractions de même nature sur le territoire national ou à l’étranger », écrit le procureur de Paris, Rémy Heitz. L’enquête a été confiée à l’Office central de répression des violences faites aux personnes (OCRVP)…