Voici un reportage intéressant sur la révolution populaire algérienne du 22 février 2019, réalisé sur place en Algérie. Il reste néanmoins regrettable que le réalisateur n’ait pas interviewé des jeunes algériens issus des milieux populaires, les zawalia comme on les appelle, qui sont en fait les véritables initiateurs de cette dynamique historique et certainement pas les élites. Il manque également la présence dans les interviews de membres d’autres courants politiques. Il est vrai que pour un format d’une heure il est compliqué de tout avoir mais nous espérons que ce manque sera comblé dans le futur par cette même équipe ou une autre afin de permettre une meilleures compréhension de la genèse de cette révolution pacifique exemplaire.


Publiée le 25 oct. 2019

ALGÉRIE : Révolution 2.0

Depuis le 22 février dernier, l’Algérie vit au rythme d’une Révolution unique au monde : portée par des millions de personnes, la protesta contre le système et la dictature algérienne, symbolisés par le président Bouteflika, étonne le monde par son degré de civisme et de modernité. Voyage au cœur des « millenials » algériens, ces moins de 25 ans qui représentent 45 % de la population algérienne, tombeurs de l’ancien président Bouteflika.  Ce sont eux le réacteur de cette formidable machine de protestation « avec les fleurs » et grâce aux réseaux sociaux qui bouleversent aujourd’hui l’Algérie depuis 5 mois. Facebook versus pouvoir, en quelque sorte. Au cœur du réacteur de cette formidable machine de protestation : la jeunesse algérienne mixte et exubérante.Mais qui sont donc ces jeunes Algériens qui ont épaté le monde ? Quelles sont leurs aspirations, leurs désirs, leurs rêves ? Comment s’organisent-ils ? Qui sont ces dizaines de milliers d’ultras des grands clubs de foot au cœur du dispositif de la protesta algérienne ? Nos caméras les ont rencontrés durant des semaines, apprivoisés, interrogés, accompagnés dans les manifestations, dans les stades, dans les cafés branchés et dans les quartiers populaires pour comprendre cet extraordinaire engagement pacifique pour leur Révolution. J’ai pris le parti de « finir » le documentaire sur la chute du dictateur Bouteflika pour « clôturer » un cycle, même si le mouvement est toujours en cours, les Algériens voulant se débarrasser du système en entier.

Réalisation : Abderrahmane Hayane
BO : Raja Meziane

AH NEWSPROD