police allemande


Des coups de feu ont été tirés dans un hôpital de la capitale allemande ce mardi. Le tireur a visé un médecin avant de se donner la mort.    

Des coups de feu « ont été tirés » mardi dans un hôpital de Berlin, mais « nous n’avons pas d’indices à l’heure actuelle qu’il s’agit d’un attentat », a annoncé à l’Agence France-Presse un porte-parole de la police berlinoise, sans donner plus de précisions dans un premier temps. Les coups de feu ont été tirés dans un hôpital du quartier de Steglitz. Selon de premières informations, un patient de l’hôpital a tiré sur un médecin avant de se donner la mort, a ajouté cette source.

« Les coups de feu ont été tirés vers 12 h 50 » (10 h 50 GMT) dans cet hôpital universitaire, a-t-elle précisé, confirmant partiellement des informations de l’édition en ligne du quotidien Bild. Le médecin fait l’objet de soins intensifs, a-t-elle dit, sans préciser son état.

Les coups de feu ont été donnés dans un hôpital du quartier de Steglitz, dans le sud-ouest de la ville, et une unité spéciale de la police est sur les lieux, une procédure « tout à fait normale » en pareil cas, selon la porte-parole. Cette fusillade intervient après une série de drames successifs en Allemagne ces derniers jours. À Munich, un jeune Germano-Iranien de 18 ans a ouvert le feu dans un centre commercial vendredi 22 juillet, tuant neuf personnes. Dimanche 24 juillet, un réfugié syrien s’est fait exploser à proximité d’un festival à Ansbach (sud). L’attaque a […]

Le Point / AFP