Les événements s’accélèrent depuis cet après-midi en Algérie puisque une série de manipulations a été mise en place et l’on apprend qu’une réunion secrète aurait réuni mercredi dernier dans la résidence de l’ancien patron du DRS (Services secrets) Mohamed Mediene dit Toufik, son successeur démissionnaire depuis peu, Bachir Tartag, Saïd Bouteflika et un agent français des services de sécurité, puis samedi (aujourd’hui) l’ancien président Liamine Zeroual pour mettre au point une stratégie de sortie de crise consistant à annoncer la démission du président Abdelaziz Bouteflika et la désignation de Liamine Zeroual à la tête de l’État, chargé de la transition ainsi que du général major Toufik en qualité de conseiller à la sécurité. Le président Zeroual, s’étant rendu compte de la manœuvre, aurait exprimé son refus et regagné sa retraite de Batna. La chaîne de télévision privée Echourouk annonce en ce moment même (23 : 28) que des forces de la gendarmerie nationale ont été déployées dans Alger ce qui est totalement faux (cf. vidéo ci-dessous). Il s’agit clairement de tentatives de déstabilisation et de désinformation.

Il est surprenant de constater qu’aucun média français n’a relayé ces informations d’une importance capitale. Sans doute attendent-ils qu’en haut lieu, on se mette d’accord sur la manière de gérer cette crise et que des directives leur soient données surtout qu’il s’agit de la présence également sur Alger d’un agent des renseignements français. Donc si on comprend bien, les médias hexagonaux sont beaucoup plus réactifs lorsqu’il s’agit de connaître la couleur de la nouvelle culotte de Kim Kardashian que de traiter d’informations autrement plus sérieuses…

Affaire à suivre…



Photo d’illustration : capture d’écran de la chaîne satellitaire algérienne Echourouk, avec un bandeau annonçant en langue arabe : Urgent , Déploiement dense des forces de la gendarmerie nationale, en ce moment même, dans la capitale.