Pendant que leur(s) femme(s) sont cloîtrées à la maison, des bédouins parasites riches à milliards s’emploient – entre deux orgies avec des flopées de putes de luxe, où l’alcool coule à flots et la drogue règne en maître – à réformer l’islam. Ces parasites démoniaques illettrés sont décidés à financer à coups de milliards la diffusion mondiale de leur illettrisme barbare, consistant en un littéralisme radical du Coran, le littéralisme le plus brutalement démoniaque, le plus stupidement sadique et le plus absurdement cruel. Ces bédouins totalement possédés par Satan entendent enseigner aux musulmans et aux non-musulmans ce qu’est la vertu, ce qu’est la morale, ce qu’est la vérité et bien-sûr ce qu’est l’islam. Et vous voulez que je vous dise, une part grandissante de musulmans écoutent et obéissent aux injonctions de ces endiablés chevronnés et proclament inlassablement qu’ils sont la vérité. Le musulman idéal sera bientôt celui qui ne fracassera pas le crâne de sa femme à coups de marteau après l’avoir vu ne pas ajuster son voile… Dieu ne pardonnera jamais aux « musulmans » de n’avoir vu en la femme qu’une esclave, il ne leur pardonnera jamais d’avoir étouffé la douce lumière du Coran et d’avoir fait de l’islam la religion des Ténèbres, du Démon… Finalement, les « musulmans » littéralistes haïssent tout autant l’esprit de l’islam que les islamophobes littéralistes, qui nourrissent ce littéralisme, à leur insu ou pas… l’esprit de l’islam étant l’unité divine par-delà les différences dogmatiques.

Alors que faire ? L’État français laïc dans sa grande sagesse a décidé de vendre des armes lourdes à ces bédouins adorateurs du Diable et à les laisser diffuser leurs diableries dans toute la France. Quant à l’État d’Israël, il a décidé de s’allier à ces bédouins belzébuthiens qui préconisent la conversion par égorgement. Une alliance de nomades maudits, logique. Logique de haine. Alors vraiment, que faire ? Les nationalistes français – revendiquant le doute et la critique libre tout en ne remettant jamais en question la lecture littéraliste absurde des sourates (rejoignant ainsi la barbarie bédouine tout en croyant la dénoncer ! Folie quand tu nous tiens… ) – s’accrochent désespérément à Israël, s’accrochant ainsi au couteau et lui tendant leur gorge avec un grand sourire. Non mais vraiment, que faire ? D’abord observer la chute d’Israël, après avoir observé la chute de Netanyahu, la chute de l’incarnation du mal en costard. Car l’observation est source de sagesse. Observer ensuite les nationalistes français en pleurs hystériques après la chute d’Israël. Puis, observer les musulmans en larmes psychotiques après l’effondrement de la bédouinerie luciferienne. Enfin, s’effondrer dans la paix en écoutant Prélude à l’après-midi d’un faune et en sirotant un thé tibétain, chaud mais pas trop. Car en vérité je vous le dis, l’heure de la défaite complète des nomades maudits a enfin sonné. Ces nomades maudits qui conspiraient pour la domination mondiale autour de Jérusalem, qui voulaient une monnaie unique mondiale, qui envisageaient un second Israël en lieu et place d’un grand Kurdistan à leur botte et qui désiraient enfin la destruction de la Syrie et de l’Iran… tous ces rêves démoniaques se sont effondrés. Le Brexit a fait s’effondrer la monnaie unique et Trump a fait s’écrouler le projet de grand Kurdistan ainsi que le projet de destruction de la Syrie et de l’Iran. La réélection de Trump – seul homme a mérité le prix Nobel de la paix et seul chef occidental à avoir soutenu le Brexit – signera la victoire complète sur les nomades maudits qui veulent le destituer à toutes forces. Logique. La logique de l’effondrement sera toujours supérieure à la logique de la force. La vérité ne participe pas de la logique de la force mais de celle de l’effondrement. L’effondrement des icônes, des images… du Temple… des empires… La vérité ne se manifeste que dans l’effondrement des forces, le mensonge dans leur édification.


Voilà donc Pierre parti en croisade contre ces salauds croyant en l’unité divine…


Mais avant de vous quitter, rigolons un peu, la vie est si triste. Je dois vous dire que le nationaliste catholique Pierre Hillard m’a rendu tout à fait hilare à l’occasion de sa dernière conférence. Il y défendait en effet, les yeux écarquillés, l’idée que le trinitéïsme est le dogme fondamental du pur judaïsme, et que les partisans de l’unité divine étaient des idolâtres satanistes ennemis de l’humanité. Vous m’en direz tant ! La dogmatique catholique étant la vérité absolue, ceux qui s’y opposent sont ainsi des idolâtres satanistes, selon Pierre ; le Patriarche de Constantinople Nestorius était donc en plein délire idolâtre lorsqu’il dénonçait très insolemment au concile d’Éphèse au Ve siècle après J.-C. l’absurdité de cette idée de Marie « mère de Dieu » (Theotokos, en grec) et proposait vraiment très insolemment l’idée de Marie « mère du Christ » (Christotokos)… ! Quant à Esdras qui interdisait les mariages entre Israélites et non-Israélites, il ne fit que préparer l’incarnation christique en préservant la communauté israélite par un racisme radical, car Christ devait naître israélite, et tout ceux qui n’étaient pas considérés israélites par le bon Esdras étaient donc des idolâtres satanistes ; ainsi, Esdras interdit le mariage entre Israélites et Samaritains, qui étaient pourtant attachés aux lois de Moïse, ces Samaritains étaient donc d’affreux idolâtres satanistes selon Pierre Hillard. Yop la boum ! Et c’est donc la grâce d’un racisme institutionnel radical qui donna naissance au Christ, grâce radicale qui occasionna au passage le génocide intégral des peuples du pays de Canaan par le bon Josué, pour purifier la naissance du Christ donc. Yop la badaboum ! Pierre, nous affirme en outre, les yeux toujours écarquillés, que « Messie » en arabe est un simple prénom sans signification, moi qui croyais bêtement que ça voulait dire « l’Oint », comme en hébreu. Voilà donc Pierre parti en croisade contre ces salauds croyant en l’unité divine, ces salauds de monothéistes, de monistes, cette gangrène de l’Advaïta Vedānta qui ne voit la vérité que dans l’unité divine… Salauds ! Car voyez-vous, l’unité divine est le principe fondateur de cette vermine mondialiste. Bravo Pierre !