Ce même frère la truelle du GODF Mélenchon, sénateur PS pendant 3 décennies, qui a offert en 2012 ses voix à Hollande sans aucune négociation, vient nous revendre sa soupe maçonnique comme si de rien n’était. Il faut vraiment mépriser le peuple à un point inouï pour oser cette énième candidature.


Devant plusieurs milliers de personnes sur la place Stalingrad de Paris, Jean-Luc Mélenchon a montré les muscles ce dimanche après-midi. « Je vous appelle à une campagne pour conquérir le pouvoir, à une campagne victorieuse », a scandé à la foule le candidat.

Et pour lancer cette campagne présidentielle : un défilé des insoumis. Intermittents, professeurs et cheminots se sont succédé à la tribune. Certains électeurs sont déjà convaincus. « C’est le seul qui me fait un peu rêver quand il parle. Il propose vraiment une véritable révolution« , explique une jeune femme au micro de France 3.

4 millions de voix en 2012

Celui qui a réuni quatre millions de voix en 2012 s’affiche en candidat de la France insoumise. À ceux qui l’accusent de partir en solitaire, il répond : « La marche est haute. Je sais que tu es là Marie-George Buffet, Clémentine Autain ».

Avec le Parti communiste, les relations ne sont pas au beau fixe, mais cet après-midi, quelques drapeaux bien visibles laissaient croire au rassemblement. Jean-Luc Mélenchon veut y croire. Dans les derniers sondages, il talonne François Hollande.

France TV Info