Il est important de rappeler à nos lecteurs ce scandale à plus de 400 milliards d’euros que doivent les grandes enseignes de distribution française à l’État qui est encore une fois incapable d’aller exiger cette dette et qui va pourtant aller harceler le petit contribuable qui a mal coché la case qu’il fallait sur sa déclaration fiscale. On a vu l’état promulguer une nouvelle loi afin de taxer les comptes des crypto monnaies de type Bitcoin, espérant récupérer quelques millions d’euros mais toujours rien concernant ces 418 milliards qui représentent bien plus que le budget annuel du pays !


418 milliards €, c’est le montant faramineux que la grande distribution doit à l’État, d’après l’enquête de l’association En Toute Franchise.

Ce total correspond au cumul d’infractions des surfaces illicites calculé pour la seule région Paca !

Alors que le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, mobilise 2 500 gendarmes pour détruire les quelques édifices illégaux de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, il subsiste depuis des années plus de 5 000 000 de m² de surfaces de vente totalement illégales en France. Ni Bercy, ni Matignon, ni l’Élysée, ne semblent prêts à réaliser un moratoire, et à contrôler les grandes surfaces qui croissent dans l’irrespect total des zones protégées, agricoles, et inondables.

Après 20 ans d’enquête, l’association En Toute Franchise a calculé le coût total de ces infractions (infraction de 5e classe) à plus de 418 milliards d’euros pour la seule région Paca. Que fait l’État ? Cela représente plus d’un quart de la dette française !

Nous étions lundi 16 avril, avec l’association En Toute Franchise, Des Terres pas d’Hypers et Danielle Simonnet, Conseillère de Paris, devant le ministère de l’Économie et des Finances afin d’interpeller Bruno Le Maire sur les 418 milliards € que doit la Grande Distribution par ses nombreuses installations illicites sur la seule région Paca (cumul des infractions de 5 e classe non réclamées par l’État depuis plus de 30 ans).

L’association En Toute Franchise a déjà envoyé son enquête à l’Élysée, et Emmanuel Macron a répondu le 9 octobre 2017 que le dossier a été transmis à Bruno Le Maire (voir plus bas). En Toute Franchise est encore sans nouvelle du ministre à ce jour.

Danielle Simonet nous a apporté son soutien et va faire le relais de cette enquête que l’association En Toute Franchise mène depuis plus de 20 ans. « Je pense qu’il faut détruire les édifices illégaux de la grande distribution. De la même manière, les grandes enseignes qui ne respectent pas leurs obligations
fiscales, il faut les réquisitionner », explique Danielle Simonnet.

Ni Bercy, ni Matignon, ni l’Élysée, ne semblent prêts à réaliser un moratoire, et à contrôler les grandes surfaces qui croissent dans l’irrespect total des zones protégées, agricoles, et inondables.


0001


Nexus