Voici comment certains restaurateurs traîtres ont accepté d’utiliser le pass sanitaire à condition de fermer plus tard ! Sauf que ces idiots qui ne comprennent rien à ce qui se passe ne gagneront pas grand-chose à négocier avec un état qui gère cette crise sanitaire en se basant sur des critères qui n’ont rien de scientifique. De plus, Lorsqu’on est boycotté par 50 % de la population au minimum, on peut ouvrir 24 heures sur 24 ça ne servira à rien, ça ne fera qu’augmenter les frais de fonctionnement !



La préfecture des Pyrénées-Orientales a autorisé 25 établissements à exiger le pass sanitaire à leurs clients.

En échange, ils ont obtenu le droit de fermer à 2 heures du matin au lieu de 23 heures.

Pour freiner la progression du Covid-19 dans le département, un couvre-feu à 23 heures est entré en vigueur dans les Pyrénées-Orientales le 18 juillet pour deux semaines. Alors que rien ne les y oblige, plusieurs restaurants exigent déjà le pass sanitaire à leurs clients. La loi n’entrera pourtant en vigueur que le 9 août dans toute la France.

Dans ce département du Sud de la France, près de 25 restaurants ont obtenu l’autorisation par la préfecture de mettre en place le pass sanitaire, rapporte France Bleu Pyrénées-Orientales. Ce qui leur permet de fermer à 2 heures du matin au lieu de 23 heures.

Dans ces établissements, le pass sanitaire n’est pas réclamé uniquement le soir mais toute la journée, y compris pour le déjeuner.


Plusieurs restaurants testent déjà le pass sanitaire pour se roder. Mais rien n’oblige pour l’instant les clients à le présenter. La loi n’entrera en vigueur qu’à compter du 9 août.

A partir de cette date, le pass sanitaire sera exigé dans tous les cafés et restaurants de France, mais également dans les salons et les foires, ainsi que dans les TGV, Intercités et avions pour les longs trajets. Les lieux de soins et les établissements médico-saciaux le réclameront aussi aux visiteurs.


Pauline Dumonteil
Journaliste BFM Tech

BFM Business

29 juillet 2021