joséphine_flavigny


C’est avec une profonde tristesse que nous annonçons à nos lecteurs la nouvelle du décès de la mère de Romain Flavigny, ex-cadre de E&R Nord. Ce dernier s’était suicidé après avoir été grandement déçu aussi bien par un abbé – Éric Jacqmin – que par Alain Soral. Il avait quitté la secte, totalement détruit, parlant de mesquinerie et de bassesse. Sa mère avait courageusement lutté pour comprendre ce qui s’était passé, pourquoi son fils, ingénieur d’état qui avait tout pour réussir dans la vie, avait fait ce choix douloureux ! Rappelons que les membres de la secte avaient tous reçu un SMS interne rédigé et adressé par Monsieur Mohamed Amine Khélifi – enseignant en arts plastiques à Marseille – leur enjoignant instamment de ne pas répondre à ses appels ! Lors de notre dernier échange, Madame Flavigny m’avait expliqué que Soral et ses associés refusaient de rembourser les 5000 € que Romain avait placés dans la SCI des Chapuis ! Quelle élégance ! Quelle classe !

Cette grande dame, meurtrie par ce drame absurde, a succombé à une longue la maladie. Nous prions pour le repos de son âme et tenons à assurer la famille Flavigny de notre solidarité en priant tous ses membres de trouver, ici, l’expression de nos condoléances émues.


Une énergie à déplacer les montagnes, un sens du partage hors du commun, une envie de transmettre plus forte que tout, Joséphine Flavigny a durant, plusieurs décennies, mené des combats pour soutenir les populations sinistrées de sa région de Denain.

Josée, pilier du bridge scolaire, a, avec le bridge, essayé de porter un nouveau message rempli d’espoir auprès d’une jeunesse en souffrance. Des cours de bridge en milieu scolaire, à la création de colonies de vacances sur le thème du bridge, Joséphine s’est investie sans compter.

Ouvrant des portes fermées à double tour à force de conviction, au niveau local, régional et national, elle est et restera une référence. Enseignante, arbitre de bridge, animatrice et présidente de club, vice-présidente du comité des Flandres, représentante des enseignants au national, elle a cumulé de nombreuses fonctions avec une constance exemplaire alliant l’efficacité et l’humilité.

Nous pensons très, très fort à René, son mari, Rémi, son fils, à toute sa famille, dont elle parlait souvent. Une grosse pensée également pour les membres du club de Denain qu’elle chérissait tant et bien sûr « son » comité des Flandres.


Fédération Française de Bridge [FFB]