Si vous aviez besoin d’une preuve supplémentaire que nous ne sommes plus en démocratie depuis longtemps, la voici. Le mépris du peuple nécessaire à faire annuler la mission d’information covid-19 ne peut être qu’infini.


La majorité a décidé de mettre un terme à la mission d’information Covid, qui a rendu son rapport au début du mois de décembre.

L’opposition réclame la poursuite des travaux.

Ambiance électrique entre la majorité et l’opposition. Alors que le Premier ministre Jean Castex a fait part ce mercredi de sa volonté de consulter les groupes parlementaires avant de décider de nouvelles mesures de restriction pour endiguer la propagation du virus, c’est une nouvelle polémique qui vient traverser les bancs de l’Assemblée nationale dans la soirée.

La mission d’information sur la crise du Covid-19 vient en effet de prendre fin ce mercredi, malgré les protestations des oppositions : « Naufrage démocratique totalement surréaliste » s’insurge le patron des députés LR Damien Abad, « reniement », cingle Boris Vallaud (PS). Sur Twitter, le rapporteur LR de la mission, Éric Ciotti, dénonce « un coup de force institutionnel et une dérive solitaire dans la gestion de la crise ».



Contacté par Le Parisien, le Premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure ne cache pas sa colère. Il dénonce une « trahison démocratique ». Pour lui, « le pouvoir est en pleine dérive illibérale. Le pays est en état d’urgence permanent, le gouvernement légifère par voie d’ordonnances. Le Conseil de défense, dont personne ne connaît la composition, a remplacé le conseil des Ministres et maintenant la mission parlementaire de suivi de la crise Covid est …


Photo d’illustration : La majorité à l’Assemblée nationale a décidé de mettre un terme à la mission d’information covid.  LP/Olivier Arandel

Ludwig Gallet avec AFP

Le Parisien : Actualités en direct et info en continu

27 et 28 janvier 2021