Alors qu’au milieu du XIXe siècle, les habitants de cette localité, très admiratifs, venaient rendre visite à leur illustre hôte, le valeureux Émir Abdelkader détenu avec sa suite composée d’environ 80 personnes au château du même nom et que, semble-t-il, leurs descendants, les Amboisiennes et Amboisiens d’aujourd’hui entretiennent de très bons rapports avec leurs compatriotes musulmans et les musulmans en général, voilà que des trouble-fêtes viennent perturber cette quiétude et veulent créer un climat délétère. Ce sont ces mêmes personnes qui profanent les cimetières juifs pendant que les médias font porter le chapeau aux musulmans. Le mouvement des Gilets jaunes a largement contribué à mettre à nu cette machination et a montré clairement que le peuple, toutes confessions confondues, est uni dans l’adversité et qu’il fait face aux mêmes problèmes.

Bien sûr, il ne sera pas question dans ce cas précis de créer une polémique nationale comme cela se fait pour l’antisémitisme, car il est bien entendu intégré par toute la caste politico-médiatique que l’antisémitisme est 1 million de fois plus grave que l’islamophobie ! Les gens raisonnables apprécieront…


Plusieurs têtes de cochons ont également été lancées dans ce chantier de la commune d’Amboise.

Quatre croix gammées ont été découvertes sur les palissades du chantier d’une mosquée en construction depuis quatre ans à Amboise (Indre-et-Loire) dans la nuit du lundi 8 au mardi 9 janvier. Les traces de ces croix gammées peintes étaient encore visibles ce mardi en fin d’après-midi sous le panneau annonçant la construction d’un centre culturel turc.

La préfète d’Indre-et-Loire Corinne Orzechowski a qualifié cet acte « d’inadmissible » et annoncé qu’une enquête avait été diligentée par la gendarmerie.

Mais ce n’est pas la première fois que le chantier fait l’objet de vandalisme : plusieurs têtes de cochons y avaient déjà été lancées.

Un conseiller municipal souhaitant garder l’anonymat a cependant tenu à préciser que les rapports de la population de cette petite ville touristique de 14.000 habitants avec la communauté turque seraient très bons.

 

Photo d’illustration : Une mosquée profanée par des tags de croix gammées en décembre 2009Crédit Image : THIERRY ANTOINE / AFP