palais_justice_grenoble
Le palais de justice de Grenoble (Isère), le 2 novembre 2012. (MAXPPP)

Que penser d’une société qui condamne à seulement deux ans de prison un pédophile récidiviste, déjà condamné alors qu’il est détenteur de vidéos pédopornographiques extrêmement violentes d’enfants philippins violés et torturés ? Un braquage à main armée de pistolets en plastique vous condamne à une bonne dizaine d’années de prison alors que le viol et la torture d’enfants en récidive ne coûte que deux ans ! Est-il raisonnable de dire que cette société est civilisée ?!


Il était soupçonné d’avoir visionné images des viols d’enfants philippins qu’il avait lui-même commandées via internet.  

Un homme de 73, déjà en prison pour agression sexuelle sur une fillette, a été condamné, vendredi 25 mai, par le tribunal correctionnel de Grenoble à deux ans ferme pour détention d’images pédopornographiques. Cette peine s’accompagne d’un suivi socio-judiciaire de 10 ans (également le maximum) et d’une injonction de soins.

Viols d’enfants philippins commandés via internet

L’instruction avait été ouverte à l’automne 2016 pour des faits extrêmement graves : le suspect était soupçonné d’avoir visionné images des viols d’enfants philippins qu’il avait lui-même commandées via internet. Les autorités françaises avaient été saisies par le FBI américain après un signalement de Yahoo ! sur l’existence de ce réseau international, et étaient remontées jusqu’à ce retraité.

Il avait été mis en examen pour « complicité de viols sur mineurs avec actes de torture et de barbarie, association de malfaiteurs et détention d’images pédopornographiques ». Des faits passibles de la cour d’assises. Mais au terme de l’instruction, un non-lieu avait été prononcé. Le suspect a été renvoyé en correctionnelle pour détention d’images pédopornographiques, en l’occurrence 1 429 photos, et des vidéos téléchargées et visionnées. Un délit passible de deux ans d’emprisonnement.


avatarfranceinfo avec AFP 

France Télévisions