Il aura fallu plusieurs décennies pour arriver à la conclusion qui s’imposait pourtant dès le départ : Marc Dutroux était un chasseur d’enfants qu’il livrait sur commande à des pédocriminels.