Non seulement cette secrétaire d’État à l’écologie ne respecte pas les limites de vitesse mais en plus elle n’en a rien à faire de la pollution quelle produit ! Cette ex-salariée et responsable chez Danone et à des années-lumière d’une quelconque réflexion sur la pollution et la protection de la nature. C’est pourtant elle qui est au pouvoir concernant cette question essentielle qu’elle réglera comme par magie par de nouvelles taxes afin de vider les poches des contribuables et des consommateurs.


Le véhicule de la secrétaire d’État à l’Écologie, de retour d’un déplacement à Cambrai via l’A1, roulait 40 km/h au-dessus de la limite autorisée.

De retour d’un déplacement à Cambrai (Nord) ce jeudi 21 février, le véhicule de la secrétaire d’État à l’Écologie Emmanuelle Wargon a été flashé à 150 km/h sur l’autoroute A1. Ironie du sort, la vitesse y était limitée à 110 km/h à cause d’un pic de pollution.

« C’était indiqué en gros sur tous les panneaux de signalisation et répété en boucle à la radio, sur 107.7, a affirmé un policier à Ouest-France, qui a dévoilé l’histoire. Dans l’absolu, seuls les véhicules des forces de l’ordre et de secours ne sont pas concernés par cette mesure. »


Emmanuelle Wargon

Dans les Hauts-de-France pour préparer l’opération de conversion du réseau de gaz naturel de la région.
Contrôle, accompagnement, aide financière, nous mettons en place les conditions de succès de ce changement. L’opération sera réalisée de manière progressive, d’ici 2028.


« Il y a avait un pic de pollution et nous n’étions pas au courant. C’est une erreur de notre part. La ministre va régler l’amende dès qu’elle la recevra », a déclaré son cabinet à l’AFP.

« Ils ont dû rouler vite car ils étaient pris dans l’urgence de l’agenda mais ce n’est de toute façon pas une excuse », a ajouté son cabinet, assurant qu’il « redoublerait de vigilance pour que cela ne se reproduise plus ».

Lors des pics de pollution atmosphérique, la préfecture peut prendre des mesures de restrictions de vitesse sur les routes.

Photo d’illustration : Emmanuelle Wargon à l’Élysée le 9 janvier 2019.  Anadolu Agency via Getty Images

HuffPost / AFP