On déplore que dans les sociétés occidentales il n’y a plus rien de gratuit, mais si, il y a une chose d’accès vraiment gratuit : la propagande !

~*~

Dieu est cette part d’humanité qui nous fait défaut, dont on souffre la cruelle absence et à laquelle nous sommes malgré nous attachés. Les ennemis de l’humanité sont donc une rébellion contre Dieu.

~*~

Une société en déliquescence est une société qui préfère toujours l’éphémère à l’effet-mère.

~*~

L’arbre de la science n’est qu’une ombre de l’arbre de la vie.

~*~

L’homme qui veut saisir la connaissance est comme l’homme qui voudrait attraper son ombre.

~*~

La science n’est qu’une re-présentation de ce qui se présente : la vie. La vie divine.

~*~

Le non-être n’est pas l’opposé de l’être, c’est le devenir qui est l’opposé de l’être.

 ~*~

En cherchant rationnellement l’être, la vérité de l’être, la science ne fait qu’accentuer la dualité être/devenir, elle ne la résout pas, et ce faisant, nous asservit radicalement à la dualité lorsque nous croyons qu’elle nous en émancipe.

~*~

La rationalité scientifique est une lumière déchue.

~*~

Tout ce qui a un opposé participe de la dualité : être/devenir, tout/partie, vérité/fausseté, unité/multiple… L’unité n’abolit donc pas la dualité. La vérité non plus.

 ~*~

Tenter de se re-présenter l’abolition de la dualité c’est produire finalement une dualité entre cette re-présentation et ce qu’elle est censée re-présenter : la présence de cette abolition.

~*~

La présence n’a pas d’opposé et abolit donc la dualité ; le mot « absence » ne s’oppose pas à « présence » car il n’est toujours que l’expression indirecte d’une présence, une évocation d’une présence. Si une femme dit « Pierre est absent », ce dernier est quand même présent dans cette phrase ! Prononcer l’absence de Pierre le rend présent dans la pensée et le cœur de celle qui l’a prononcée.

~*~

En-deçà de ses manifestations, déchues ou pas, il n’y a de présence que divine.

~*~

L’omniprésence divine ne veut pas dire présence partout dans tout l’espace et en tout temps mais bien plutôt tout l’espace dans cette présence, de toute éternité. De même, omniscience divine ne veut pas dire connaissant tout mais toute connaissance dans cette présence. Enfin, omnipotence divine ne veut pas dire puissant partout mais toute la puissance dans cette présence.

~*~

Souffrance est l’opposé de floraison.

~*~

Le non-être n’est pas, disait Parménide ; il n’y a pas de non-être, ce terme « non-être » ne renvoie à rien, ne veut rien dire et on ne peut donc rien en dire ; on ne peut donc pas dire s’il a un opposé ou non, ni s’il abolit la dualité ou non. Ce terme est un non-terme dépourvu de sens, vouloir lui donner du sens non plonge dans la plus grande confusion. Et Platon lui donna du sens…

~*~

Ne donner du sens qu’au non-être, exclusivement, tel est le grand principe de la propagande. Faire d’un non-évènement un événement… d’un non-gain un gain, d’une perte une non-perte, d’un crime un non-crime, d’un non-lien un lien, d’une aliénation une non-aliénation, et d’une non-joie une joie…

~*~

La présence divine est une éternelle floraison de joie.


http://leblogdelotfihadjiat.unblog.fr

https://mobile.twitter.com/LHadjiat