trump_kim_jong_un
Le président américain Donald Trump (à gauche) et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. (KCNA VIA KNS / AFP)

On croit rêver mais non c’est la réalité mais il faut dire que l’Humanité mérite d’en finir d’une manière aussi pathétique car elle le mérite bien. On est véritablement dans une bagarre de cour d’école qui prend en otage la planète entière. Et dire que d’aucuns nous ont présenté Donald Trump comme le sauveur et qu’ils sont en train de nous vendre actuellement son alter ego débile mental de Corée du Nord Kim Jong-un comme un grand dissident, c’est à se cogner la tête contre les murs.


Dans un discours prononcé le 1er janvier, le dictateur nord-coréen a averti les États-Unis et rappelé qu’il disposait désormais de missiles nucléaires susceptibles d’atteindre le territoire américain. 

Le bras de fer entre Donald Trump et Kim Jong-un se poursuit et devient une question de taille. Le président américain a répondu au dictateur nord-coréen, mardi 2 janvier, sur Twitter. « Kim Jong-un vient d’affirmer que le ’bouton nucléaire est sur son bureau en permanence’. (…) Informez-le que moi aussi j’ai un bouton nucléaire, mais il est beaucoup plus gros et plus puissant que le sien et il fonctionne ! », écrit-il sur le réseau social.


North Korean Leader Kim Jong Un just stated that the “Nuclear Button is on his desk at all times.” Will someone from his depleted and food starved regime please inform him that I too have a Nuclear Button, but it is a much bigger & more powerful one than his, and my Button works!

Dans un discours message prononcé à l’occasion du Nouvel An, Kim Jong-un s’était en effet montré menaçant. « Le bouton nucléaire est toujours sur mon bureau. Les États-Unis doivent prendre conscience que ce n’est pas du chantage mais la réalité », prévenait le leader nord-coréen, appelant son pays à produire en masse têtes nucléaires et missiles balistiques.

Malgré ce ton belliqueux, Pyongyang semble vouloir améliorer ses relations avec Séoul. Kim Jong-un a ordonné le rétablissement du « téléphone rouge » avec la Corée du Sud. Seul moyen de communication entre les deux pays, ce dispositif fonctionne de nouveau, depuis mercredi 3 janvier, à 7h30 (heure française).


France TV Info / AFP / Reuters