Ah bon, mais la patronne de l’IGPN affirme qu’il n’existe pas, en France, de violences policières ! Ce sont donc certainement des journalistes traîtres à la solde de Moscou ou de Pékin !


34 journalistes et photographes ont porté plainte contre des policiers et des gendarmes qui les ont blessés lors des manifestations de Gilets jaunes.

Ils sont 34 journalistes et photographes à avoir porté plainte contre des policiers et des gendarmes qui les ont blessés lors des manifestations de Gilets jaunes…    […]


Des journalistes et photographes blessés par les forces de l’ordre pendant les manifestations des Gilets jaunes ont porté plainte. (Sipa)

Logo leJDD.fr