Les chercheurs ont fait la découverte d’un nouvel organe. / Photo DDM illustration

Cet article démontre que la médecine moderne est très loin de comprendre le fonctionnement du corps humain puisqu’on vient de découvrir un nouvel organe qui est essentiel semble-t-il à l’immunité. Ce qui n’a pas empêché la médecine moderne d’imposer une multitude de vaccins alors qu’on ne sait absolument pas comment fonctionne précisément le système immunitaire. Ce n’est pas la première fois que cela arrive puisqu’un autre organe avait été découvert il y a moins d’un an.

Ceci devrait calmer un certain nombre de médecins arrogants qui font semblant de tout connaître, de tout savoir, alors qu’ils devraient s’envelopper d’humilité devant tant d’ignorance.


Actu Santé

La science n’a pas fini de nous surprendre. Des scientifiques travaillant au Garvan Institute of Medical Research de Sydney (Australie) ont découvert un nouvel organe microscopique. Celui-ci se trouve dans les ganglions lymphatiques et joue un rôle dans le fonctionnement du système immunitaire selon un article publié dans la revue Nature Commmunications.

Plus concrètment, les chercheurs ont fait cette découverte en observant le système immunitaire d’une souris au microscope 3D. Leur œil a été attiré par des « structures minces et plates » attachées aux ganglions lymphatiques. Elles ont été depuis baptisées « foyers proliférations sous-capsulaires » (SPF), comme le note le site Pourquoi Docteur. Dans son fonctionnement le SPF rassemblent des cellules afin de lutter contre les agents pathogènes contre lequel l’organisme aurait déjà lutté.

Des vaccins plus efficaces

En résumé, grâce aux SPF, le corps est mieux armé pour réagir en cas d’infection. Si on va plus loins, grâce à ce nouveau micro organe on pourrait fabriquer des vaccins beaucoup plus efficaces. « C’est une structure qui a toujours existé, relève Tri Phan, l’un des auteurs des travaux. Personne ne l’avait encore vue. » « Ce n’est pas tous les jours qu’on découvre une nouvelle structure dans le corps humain », a fièrement tweeté l’institut Garvan mercredi soir…


La Dépêche – Actu Santé