Dès que quelqu’un parle de « réseau » ou de « franc-maçonnerie », les chroniqueurs et présentateurs sont traumatisés, ils s’interdisent d’en parler, c’est LE SUJET tabou. Quand un journaliste enquêteur courageux vient leur donner les résultats de ses travaux, ils lui disent que ce n’est pas possible !