Il est vrai que lorsque l’on comptabilise une somme aussi importante de dons entre deux heures et six heures du matin ça fait un petit peu robots automatiques. Et vu que la patronne de Leetchi est très proche du pouvoir, il est compliqué et assez naïf de croire à leurs déclarations… Nous pouvons néanmoins comprendre que cette histoire de cagnotte est symboliquement très forte et qu’il faille très vite faire croire que les forces de l’ordre récoltent un soutien populaire important ! Bien sûr, rien n’est certain et nous n’avons aucune preuve factuelle mais nous sommes en droit de nous poser des questions.


Plus de 200 000 euros ont été enregistrés entre 2 heures et 6 heures du matin ce jeudi.

Des internautes s’interrogent.

Elle a franchi la barre du million aux alentours de 13h30, ce jeudi. Au téléphone, Renaud Muselier en plaisante : « Quand, au réveil, j’ai découvert les chiffres, je tablais plutôt sur midi. Alors j’ai presque l’impression que c’est arrivé tardivement ! »

Le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (LR) avait créé deux jours plus tôt une modeste cagnotte en ligne. Le but ? Soutenir les plus de 1000 membres des forces de l’ordre blessés en marge du mouvement des Gilets jaunes. Jeudi après-midi, elle tournait autour de 1 100 000 euros, grâce aux dons de plus de 40 000 participants.

Ce succès spectaculaire vient valider une petite revanche sur une autre récolte, plus polémique et désormais close, destinée à aider Christophe Dettinger, l’ancien boxeur soupçonné d’avoir agressé un gendarme mobile en marge de l’acte 8 des Gilets jaunes.

« Les Français ont tenu à montrer leur soutien »

« C’est indécent, tonne l’ancien député européen. Les forces de l’ordre en prennent plein la figure. Les ministères, les préfectures, les hommes et les femmes sont attaqués. Alors je crois que les Français ont simplement tenu à leur montrer leur soutien. »

Pour l’ex-adjoint au maire de Marseille (Bouches-du-Rhône) Jean-Claude Gaudin, rien ne viendra donc ternir la réussite de son initiative. Et notamment pas les spéculations nées dans la nuit autour d’un possible trucage de la cagnotte.

Sur les réseaux sociaux, des internautes ont pointé l’étrange augmentation nocturne du butin. Selon des données compilées par ces anonymes, les gains enregistrés sur la plateforme numérique Leetchi sont passés de près de 630 000 euros à 2 heures du matin à environ 850 000 euros à 6 heures. Soit une hausse de plus de 30 % à des heures de très faible audience.

30 participations par minute

Plus suspect encore : ces dons semblent avoir été effectués de manière étonnamment régulière, avec près de 30 participations par minute, avant de s’effondrer totalement à partir de 6 heures. Ce faisceau d’indices potentiels a rapidement poussé les plus zélés à dénoncer une tentative de propagande numérique, parfois appelée « astroturfing », destinée à rivaliser avec les différentes cagnottes de Gilets jaunes.

« Moi-même, j’ai été très étonné, concède Renaud Muselier. C’est pourquoi j’ai dépêché l’un de mes collaborateurs au siège de Leetchi dès ce matin. » Selon l’entreprise, cette évolution nocturne serait due à un lissage des participations, effectué dans la nuit en raison des fortes affluences subies par le site.

L’argumentaire, repris sur le compte Twitter de la plateforme, n’a pas convaincu tout le monde. Spécialiste des réseaux sociaux et du monde numérique…

 

Photo d’illustration : La somme récoltée sera reversée aux plus de 1000 membres des forces de l’ordre blessés en marge du mouvement des Gilets jaunes. AFP/Thomas SAMSON

Robin Korda avec Caroline Piquet – Le Parisien