doucet


La campagne électorale de Manu El Blancos commence décidément très bien puisqu’un de ses proches porte-paroles est impliqué dans une sale affaire de marchés publics truqués et d’emplois fictifs. Rien de spécial ni d’extraordinaire pour un politique d’aujourd’hui, mais ça risque tout de même de faire tache pour le p’tit nerveux qui se veut exemplaire pour sauver la France du chaos dans lequel il l’a mise…


Philippe Doucet, ancien maire d’Argenteuil et soutien de l’ex-Premier ministre, est visé par une enquête sur des failles dans la passation de marchés publics et d’emplois fictifs…

Il est l’un des huit porte-paroles choisis par Manuel Valls pour sa campagne présidentielle. Selon nos confrères du Parisien, de nouveaux éléments accusent Philippe Doucet, député PS du Val-d’Oise et ancien maire d’Argenteuil d’irrégularités dans la gestion de sa ville. Au vu de ces informations, Serge Tournaire, le juge d’instruction en charge de l’affaire Bygmalion, a demandé aux enquêteurs d’« élargir leur champ d’investigation ».

Des failles dans la gestion d’Argenteuil

Depuis le début de l’année 2016, ce proche de l’ancien Premier ministre est visé par une enquête sur des failles dans la passation de marchés publics et d’emplois fictifs dans la ville d’Argenteuil. C’est son successeur à la mairie d’Argenteuil, Georges Mothron (LR), qui a signalé les faits. La mairie s’est alors constituée partie civile pour « favoritisme, complicité et recel, trafic d’influence, détournement de fonds publics et abus de confiance aggravé ».

Philippe Doucet n’a pas encore été entendu par le juge Tournaire. De son côté, l’équipe de Manuel Valls garde le silence sur l’avenir de Philippe […]