Extrait intéressant du livre de Messieurs H. Laurens, J. Tolan, G. Veinstein, L’Europe et l’Islam paru en 2015 aux éditions Odile Jacob. On apprend que Christophe Colomb parti de Cadix à la conquête des Indes avait préparé un interprète afin de communiquer avec le grand Khan de Chine, c’était Luis de Torres, un marrane fraîchement converti au christianisme afin d’échapper à un sort cruel. Christophe Colomb voulait que son interprète puisse parler l’arabe puisque c’était à l’époque la langue mondiale du commerce et de l’érudition, elle le fut d’ailleurs pendant plusieurs siècles consécutifs.


Source : L’Europe et l’Islam de H. Laurens, J. Tolan, G. Veinstein, Éditions O. Jacob, 2015.



Ils aiment l’islam :