Il y a bien un sujet qui n’a pas encore été traité, ne serait-ce qu’une seule fois, par le gouvernement Macron : l’évasion fiscale et le combat contre les paradis fiscaux criminels. Ils volent des miettes aux pauvres et oublient de réclamer les milliards aux riches délinquants fiscaux ! Est-ce parce que le président actuel est un bankster formé chez Rothschild ?!! C’est une piste à creuser…


La City of London, la ville la plus riche du monde

Plus de la moitié des fonds internationaux transitent par la City, à Londres, et près de 80% des actifs des « hedge funds » européens y sont brassés. Ce leadership, la City le tient de son savoir-faire et de sa réputation.

Avec la bénédiction de Westminster, la place financière a essaimé ses ramifications à travers le monde en créant des satellites offshore, qui pratiquent souverainement le secret bancaire et la soustraction d’impôts. Gibraltar, les îles Vierges, les îles Caïmans, les Bermudes, les îles Anglo-normandes : près de la moitié des paradis fiscaux du monde battent pavillon britannique.

À Londres, un bataillon de banquiers, fiscalistes et juristes s’affaire pour construire des montages via ces territoires plus avantageux fiscalement et moins contraignants juridiquement…

Comment a-t-elle réussi à être un des acteurs majeurs de la dérégulation financière, des bonus extravagants, de la culture du profit à court terme, de la fiscalité douce mais aussi du secret bancaire, de l’évasion fiscale et du blanchiment d’argent ?

Il est vrai que l’endroit est particulier, la City n’est pas un « borough » comme les 32 autres quartiers de Londres, il jouit de nombreux particularismes : les électeurs sont les personnes physiques et morales installées dans le borough, le Lord Mayor de la City dispose d’une large autonomie par rapport à la ville de Londres, notamment en matière de police…


5 STARS Prod