cannibale_pyrénées


Encore une histoire curieuse de voix qui ordonnent de faire certaines choses, mais comme par hasard, ces voix poussent toujours au meurtre et à la barbarie, jamais l’inverse…


Jérémy Rimbaud, le « cannibale » des Pyrénées qui avait sauvagement assassiné un nonagénaire en novembre 2013 à Nouilhan (Hautes-Pyrénées), soutenant avoir mangé son cœur, devrait être déclaré irresponsable de ses actes au moment des faits ce qui empêcherait de le juger.   

[…]

Des analyses ont par la suite révélé qu’il s’agissait bien de tissus humains.

Jérémy Rimbaud a évoqué « des forces extérieures », disant « avoir reçu des ordres par des voix ». Le jeune homme avait servi pendant cinq ans dans le régiment d’infanterie de chars de marine (RCIM) de Poitiers et avait été engagé en Afghanistan en 2011 et 2012. Aucun problème psychique n’avait été détecté dans son dossier militaire.

Charente Libre / AFP