Très logique lorsque l’on connaît cette organisation criminelle créée par un homosexuel dégénéré (Hoover). Le FBI a déjà couvert des actes pédophiles de grande envergure et bien d’autres saloperies. Dans cette affaire, le FBI est donc du côté de la finance apatride, du côté de Wall Street. Il est même question de la protection de ces comploteurs criminels par le FBI, puisque leurs noms ont été effacés des dossiers. L’Amérique démocratique est prête à assassiner ses concitoyens à coups de snipers ! Vive l’Amérique.