Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Informations

Chutzpoul : BHL et le déshonneur de l’israël 

Ce texte sera sans nul doute, étudié dans le futur, dans les universités des hommes libres et fera l’objet d’analyse, afin de comprendre comment à un moment donné, l’humanité a sombré dans le chaos. Autrement, il n’y a rien de choquant à ce qu’une fraude puisse être honorée par une escroquerie, l’adage populaire ne dit-il pas : « qui se ressemble s’assemble » ?

Informations

Crif : Francis Kalifat ou le lobby sioniste qui n’existe pas… 

Ou comment les élites sionistes glissent insensiblement et sournoisement de la lutte légitime contre l’antisémitisme à l’accusation abusive et insensée d’antisionisme, en passant sous silence les souffrances endurées par le peuple palestinien martyr, victime de génocide. Ce glissement sémantique est l’œuvre du Crif, une organisation française qui, sous couvert de représentation des institutions juives de France, n’est rien d’autre qu’une agence israélienne de lobbying chargée d’importer en France le conflit israélo-palestinien et de faire en sorte que toute dénonciation antisioniste soit perçue comme un délit, voire un crime. À ce rythme, nous ne sommes pas loin de voir l’Académie française saisie d’une demande d’« enrichissement » de la définition de l’antisémitisme. La définition actuelle, à savoir « L’antisémitisme est le nom donné de nos jours à la discrimination et à l’hostilité manifestées à l’encontre des Juifs en tant que groupe ethnique, religieux ou racial [Wikipedia] » deviendrait comme par un coup de baguette magique : « L’antisémitisme est le nom donné de nos jours à la discrimination et à l’hostilité manifestées à l’encontre des Juifs en tant que groupe ethnique, religieux ou racial ainsi qu’à l’hostilité affichée à l’égard de l’état d’Israël, la démocratie la plus humaniste… bla, bla, bla… ». Il ne restera plus qu’à réviser le code pénal et l’adapter à ce « nouveau crime ».

Informations

LGBT : les éditions Recherches ont promu la pédophilie 

En avril 1979 les éditions Recherches publiaient une revue titrée « fous d’enfance – qui a peur des pédophiles ? ». Florence Pétry, l’actuelle éditrice, réfute l’idée que ce livre soit une promotion de la pédophilie, mais le décrit comme « une attitude compréhensive dans certains contextes culturels ». Parmi les auteurs se trouvaient de grands pédophiles déclarés et militants comme Gabriel Matzneff ou René Scherer. Avec le recul, sans doute peu fiers d’avoir publié une telle apologie, les administrateurs du site sont allés jusqu’à « omettre » de lister ce numéro 37 entre le 36 et le 38 !