Mario Stasi
Mario Stasi, président de l’organisation sioniste Licra. D. R.

Ah bon ! Ce n’est pas possible ! Pas en France ! Pas au pays des droits de l’homme ! Ni celui de la liberté d’expression ! Pas au pays de « Je suis Charlie » ! On n’y croit pas une seconde !

Ben si, c’est exactement ce qui s’est passé. Le lobby sioniste qui n’existe pas a censuré un auteur algérien qui a critiqué le philosophe le plus stupide de l’histoire de l’Hexagone, Botul ! Même si ce dernier déclare dans une vidéo limpide, faire ce qu’il fait parce qu’il est juif, vous par contre, vous n’avez pas le droit de le dire. C’est très curieux comme concept, cette négation du réel par crainte des représailles du lobby qui n’existe pas !


La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) a exigé du site français Médiapart le « retrait immédiat » de la chronique de l’académicien algérien Youcef Benzatat sur Bernard-Henri Lévy.

Le billet intitulé Les vampires ne se nourrissent pas du sang des leurs a été considéré comme un article «antisémite» car l’auteur y décrit le faux philosophe aux «dents crochues» et à la «mine vitreuse», des qualificatifs jugés par la Licra « dignes de la presse antisémite des années 1930 ».

« J’estime que cet article a atteint son but, la Licra en a fait tout un plat et Médiapart, comme toujours, s’est incliné », a commenté l’auteur de la tribune adressée également à Algeriepatriotique.

La contribution de Youcef Benzatat traite des menaces d’intervention militaire en Syrie brandies par les États-Unis et auxquelles Bernard-Henri Lévy assure une propagande frénétique sur les médias français dominants, inféodés, eux aussi, au lobby sioniste.

« Bernard-Henri Lévy vient de sortir de son trou comme un vampire assoiffé de sang, les dents crochues et la mine vitreuse. Il dit vouloir sauver les enfants syriens ! Plus précisément, les enfants épargnés par l’attaque chimique sur la Ghouta, cette banlieue de Damas infestée de terroristes venus de toute part et dont le soutien et le financement ne sont plus un secret pour personne, sauf pour Bernard-Henri Lévy et les médias mensonges, pourvoyeurs d’apocalypse et d’anéantissement», a écrit Youcef Benzatat.

Usant de métaphores, l’auteur ironise sur l’agent de l’Internationale sioniste en France, en le comparant à un vampire privé de sa ration de sang en Syrie à cause du veto russe. Le complice de Nicolas Sarkozy dans la destruction de la Libye reproche à Vladimir Poutine de «l’avoir privé de sa ration de sang syrien pendant cette guerre reportée toujours au lendemain», a ironisé Youcef Benzatat.

Défenseur zélé du régime raciste et assassin de Tel-Aviv, Bernard-Henri Lévy ne peut pas, selon l’auteur de la tribune censurée par la Licra, s’agiter de la même façon lorsqu’il s’agit de défendre les enfants palestiniens contre les crimes commis par l’état hébreu, parce que « les vampires ne se nourrissent pas du sang des leurs pour vouloir sauver ces enfants palestiniens qui attendent leur tour pour recevoir une balle dans la tête ou d’être séquestrés bestialement dans les prisons israéliennes ».


K. B.