Ce journal de propagande est en train de vous expliquer qu’une dette de 2500 milliards d’euros n’est pas grave car les taux d’intérêts de la dette sont très bas sauf que le taux d’intérêt pour un somme immense donne un résultat aussi grand ! Pour une somme 400.000€ utilisée pour l’achat d’une maison à un taux de 3% sur 25 ans vous fera payer une somme totale de 400.000€ + l’usure qui sera de 168.000€ = 568.000€ ! On atteint presque la moitié du prix de la maison mais pour le Monde ce n’est pas grave, c’est normal. On en était au début des années 2000 à 50 milliards d’euros d’usure chaque année (sans compter le principal bien entendu) !

Alors l’astuce de ces mythomanes sera d’expliquer que les taux d’intérêts aujourd’hui sont négatifs mais ceci ne concerne pas la dette précédente. De plus, ils osent affirmer que la dette est facile à contracter car l’argent est disponible en grande quantité sur les marchés ! Oui, mais c’était encore plus simple quand l’état avait le droit de battre monnaie, beaucoup plus simple. Droit spolié par les banksters qui nous vendent un argent qui n’existe pas mais que l’on remboursera par une vraie sueur qui, elle, existe.

Ensuite ce sera l’excuse de l’état « immortel » qui pourra emprunter pendant des siècles ! Sauf que les dettes font imposer des restrictions budgétaires et la suppression de services publics malgré une très grande imposition sans oublier le risque que les taux réaugmentent !

La situation est d’autant plus grave qu’il n’y a plus d’industrie en France, c’est devenu une économie de service sans aucune plus value concrète. Sans parler du taux de chômage catastrophique, aggravé par la crise sanitaire du covid19 et le vieillissement de la population…

Pour finir : pourquoi ne pas emprunter aujourd’hui 2500 milliards d’euros à taux d’intérêt négatif pour payer l’ancienne dette et encaisser le loyer de ces crédits puisqu’ils sont rémunérateurs (taux négatif). Non seulement on se débarrasserait de la dette mais en plus -cerise sur le gâteau- on gagnerait de l’argent en faisant traîner cette dette jusqu’à remboursement total !

En réalité tout ce qu’ils nous racontent est faux ; ils n’y comprennent eux-mêmes pas grand chose. La dette est un moyen d’asservissement des populations et de prise de contrôle au service des banksters, rien d’autre. Le résultat à court terme est simple : la guerre.



Publiée le 11 avril 2021
Covid-19 : pourquoi la dette publique n’est pas un problème (pour l’instant)

C’est un niveau digne d’une période de guerre : en 2020, la dette publique de la France a atteint 115,7 % du PIB.

Une situation dont s’alarment de nombreux Français et qui agite les milieux économiques et politiques : le remboursement de ces dépenses est-il possible ?
Peut-on annuler une partie de cette dette pour relancer la croissance ? Sommes-nous à l’abri d’une crise économique ? Nos enfants devront-ils payer ?

Sources :

Plus ou moins de dette publique en France, OFCE, janvier 2021 :
Chiffres de la dette publique française (Insee) et des taux d’intérêt (FRED) :
Taux d’intérêt très bas : symptôme et opportunité, CAE, 2017 :
Rapport d’information sur la dette publique, Assemblée nationale :
Dette publique : les banques centrales à la rescousse ?, OFCE, 2021 :