Vous ne vous souvenez peut-être plus des déclarations de Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, qui nous expliquait lors de la sortie du rapport du Sénat sur l’affaire Benalla qu’il ne l’avait pas encore lu mais qu’il allait très prochainement nous en faire un compte rendu détaillé. Depuis, plus un mot sur ce rapport sénatorial accablant concernant cette affaire d’État qui implique d’ailleurs un grand nombre des collaborateurs d’Emmanuel Macron. C’était le 20 février, nous sommes le 13 mars, plus de trois semaines plus tard, ce qui est amplement suffisant pour lire les quelques pages de ce rapport.

Ceci prouve encore une fois à quel point l’Exécutif méprise 66 millions de Français, on imagine qu’il doit se dire qu’on a tous déjà oublié, que nous sommes passés à autre chose, notamment à cause d’une actualité brûlante.